• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le gilet jaune alsacien Yannick Krommenacker à nouveau condamné par la justice pour s'être fait passer pour un policier

Déguisé en voleur, Yannick Krommenacker s'était enchaîné à un radar en mai 2019, l'une de ses nombreuses mises en scène pour dénoncer le "racket de l'Etat". / © Photo Marc Schmitt - France 3 Alsace
Déguisé en voleur, Yannick Krommenacker s'était enchaîné à un radar en mai 2019, l'une de ses nombreuses mises en scène pour dénoncer le "racket de l'Etat". / © Photo Marc Schmitt - France 3 Alsace

Figure des gilets jaunes alsaciens, Yannick Krommenacker a été condamné mercredi 11 septembre par le tribunal correctionnel de Strasbourg à 15 jours de prison pour avoir porté un brassard et un T-shirt de policier, après le costume du voleur, du poulet et du mouton.

Par Florence Grandon

Yannick Krommenacker purge actuellement une peine de quatre mois de prison à la maison d'arrêt de l'Elsau pour avoir bloqué l'A35 en novembre 2018. Le gilet jaune alsacien de 32 ans a comparu mercredi 11 septembre devant le tribunal correctionnel de Strasbourg pour avoir porté un brassard et un T-shirt imitant ceux de la police dans une vidéo tournée le 29 juillet dernier.

Il avait été interpellé en novembre 2018 après avoir formé une chaîne humaine et bloqué l'A35 avec quatre camarades. Ses compagnons avaient été relâchés, mais lui avait été condamné à quatre mois de prison ferme pour entrave à la circulation et mise en danger d'autrui.
 

Il s'est aussi régulièrement mis en scène en costume pour faire réagir sur les réseaux sociaux, diffusant en direct ses interventions : enchaîné sur un radar déguisé en voleur, en coq ou en mouton, pour "dénoncer le racket de l'Etat", sans jamais faire de dégradations.

Cette fois-ci, c'est le déguisement qui pose problème. Sur la vidéo mise en ligne en juillet 2019, le vidéaste amateur aborde un cycliste en train de téléphoner : "s'il vous plaît, Monsieur [...] c'est pour une amende", avant de lui expliquer un peu plus tard qu'il s'agit d'une blague. Mais se faire passer pour un policier est passible de 6 mois d'emprisonnement. Et c'est pour cette raison qu'il était jugé par le tribunal correctionnel de Strasbourg mercredi 11 septembre.

La vidéo a été publiée sur son compte Facebook le 29 juillet dernier, vers 17'30'' il arrête son monologue face à la caméra pour s'adresser à un cycliste qui téléphone et lui dire qu'il est en infraction, avant de le laisser passer en lui expliquant que c'est une blague. Il intègre alors l'événement dans son discours et continue son explication des actions des gilets jaunes à venir.
 

Le procureur a d'abord demandé 4 mois de prison, au vu des multiples condamnations pour violence que le vidéaste a accumulées dans sa jeunesse. Les juges ont retenu 15 jours.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus