Cet article date de plus de 3 ans

Marine Le Pen mise en examen dans l’affaire des assistants au Parlement Européen

La présidente du Front national a été mise en examen ce vendredi dans l’enquête sur les assistants parlementaires de députés européens de son parti.
Marine Le Pen au parlement européen à Strasbourg
Marine Le Pen au parlement européen à Strasbourg © maxppp
Marine Le Pen a été mise en examen ce vendredi a indiqué son avocat Me Rodolphe Bosselut dans l’affaire des assistants parlementaires des eurodéputés.

La présidente du Front national a été mise en examen pour « abus de confiance » suite à sa convocation par les juges.

Il est reproché à l’ancienne eurodéputée d’avoir utilisé des fonds du Parlement européen pour rémunérer sa cheffe de cabinet Catherine Griset (mise en examen le 22 février pour recel d’abus de confiance) et son garde du corps Thierry Légier.

Marine Le Pen est aussi mise en examen pour complicité d'abus de confiance en sa qualité de présidente du Front national.

Les enquêteurs veulent déterminer si des assistants parlementaires des eurodéputés du FN ont été payés par Bruxelles alors qu’ils n’effectuaient des tâches que pour leur parti.

Dans la même affaire, le député FN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot, également compagnon de Marine Le Pen a refusé de se rendre la semaine dernière à une convocation de la police.

L’ex-députée européenne a déjà annoncé qu’elle déposerait un recours ce lundi contre cette mise en examen.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
europe politique marine le pen