• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Nous sommes tristes et terrorisés” témoignent les maîtres de Néna, une jeune chienne morte empoisonnée à Gambsheim

Néna, petite chienne de seize mois est morte empoisonnée au cours d'une balade près des étangs de Gambsheim. / © Corinne Kauffmann / France 3 Alsace
Néna, petite chienne de seize mois est morte empoisonnée au cours d'une balade près des étangs de Gambsheim. / © Corinne Kauffmann / France 3 Alsace

Elle s'appelait Néna, elle avait 16 mois. Le 7 avril dernier, cette petite chienne est morte au cours de sa promenade dans le secteur des quatre étangs de Gambsheim (Bas-Rhin) après avoir ingéré un corvicide. Ses maîtres ont porté plainte.
 

Par M.C avec Vincent Ballester

Qui a tué Néna ? Corinne et Alain Kauffmann cherchent encore à comprendre. Ces habitants de Drusenheim sont sous le choc après la perte de leur petite chienne. Un beagle de 16 mois, "espiègle, joueur, roi des bêtises".
 
Néna, à son domicile de Drusenheim. / © Corinne Kauffmann / France 3 Alsace
Néna, à son domicile de Drusenheim. / © Corinne Kauffmann / France 3 Alsace

Le 7 avril dernier, le couple entreprend de passer la journée à l’étang de Gambsheim, "un endroit où nous allons souvent et où nous n’avons jamais eu de problème", raconte Corinne. Son mari est en train de pêcher lorsque elle se rend compte que leur animal ne se sent pas bien. "D’un coup, Néna a eu des convulsions et des tremblements. Au début on a pensé à une crise d’épilepsie. On l’a emmené chez notre vétérinaire en urgence qui a détecté du poison dans son organisme. Il nous a dit que les heures qui suivaient allaient être décisives". Les sanglots étranglent la suite de l’histoire.

Ce poison dont parle Corinne, c’est un corvicide. Un produit, plus puissant que la "mort aux rats", utilisé pour se débarrasser des corneilles, corbeau et autres oiseaux, normalement inaccessible aux particuliers. Mais alors, qui a répandu cette substance dangereuse pour les animaux et pour les humains dans une zone pourtant fréquentée par le public ? L’acte est-il volontaire ou accidentel ? Avant les questionnements, il a d’abord fallu se résoudre à dire au revoir à Néna, plongée dans le coma avant de décéder après 26 heures de calvaire.


Elle avait la vie devant elle, nous sommes dévastés, confie Alain. Nous savons que certaines personnes n’aiment pas les animaux, mais de là à les empoisonner...on ne comprend pas.
- Alain Kauffmann -
 

Entre douleur et colère, les maîtres se décident à porter plainte. "Nous n’osons même plus sortir avec notre deuxième chienne. Nous sommes terrorisés. Si on doit mettre une muselière à nos animaux pour se promener c’est grave. Et puis nous pensons aussi aux autres. Vous imaginez si un enfant est amené à ingérer ça ? Que se passerait-il ?"
 

L'enquête au point mort


Problème, l’enquête, menée par la gendarmerie de la Wantzenau, s’annonce compliquée. Sans flagrant délit, sans preuves, comment avancer ? Des investigations seraient en cours dans le secteur de Gambsheim, mais à ce stade, aucun autre cas n’a été recensé.

Corinne et Alain, eux, en sont certains. Quelqu’un a délibérément voulu nuire aux animaux. Sur les réseaux sociaux, l’Elevage de la vallée des trappeurs, en Lorraine, d’où était originaire Néna, a publié un message de soutien à la famille et de prudence aux promeneurs.
 

"Soyez très vigilants si vous promenez vos chiens aux 4 étangs à GAMBSHEIM et alentours (près de l'ancienne déchetterie en face des bâtiments après la nouvelle salle), une jeune chienne est malheureusement décédée samedi suite à l'ingestion de poison répandu dans cette zone", peut-on y lire. L’élevage rappelle aussi qu’empoisonner un animal domestique est un délit qui peut être puni d'une amende pouvant monter jusqu'à 200.000 euros.

Si vous avez vu quelque chose ou que votre chien est lui aussi empoisonné à Gambsheim, vous pouvez contacter la gendarmerie de la Wantzenau au 03 88 96 28 48. Pensez à conserver le certificat qui vous sera remis par votre vétérinaire et qui contient la composition détaillée du poison.
 

Sur le même sujet

Restauration intérieure de la Villa Majorelle à Nancy

Les + Lus