Strasbourg : plus de 1.000 personnes à la cathédrale pour les obsèques du chef Emile Jung

Les obsèques d'Emile Jung, le chef triplement étoilé du restaurant le Crocodile, se sont déroulées ce lundi 3 février en la cathédrale de Strasbourg. Plus de 1.000 personnes ont assisté à la cérémonie, dont de nombreux chefs venus en veste de cuisine.

Le monde de la gastronomie alsacienne était réuni à la cathédrale pour rendre hommage à Emile Jung
Le monde de la gastronomie alsacienne était réuni à la cathédrale pour rendre hommage à Emile Jung © D. Meneu
Une cathédrale noire de monde... Ce lundi 3 février après-midi, plus d'un millier de personnes, dont de nombreux chefs, se sont rendus à la cathédrale de Strasbourg, en veste de cuisine, pour dire adieu à l'un de leurs pairs, le chef strasbourgeois Emile Jung, disparu le 27 janvier 2020, à l'âge de 79 ans.

Son épouse Monique, avec qui Emile Jung avait tenu le restaurant Le Crocodile, avait annoncé il y a quelques jours la cérémonie sur la page Facebook de son défunt époux.
 "Je suis bouleversée, je ne pensais pas que tant de personnes viendraient assister au départ de mon mari", a déclaré, très émue, son épouse. Je crois que c'était un grand moment déjà pour notre famille et pour Strasbourg. Je voudrais qu'après cette cérémonie, un message passe. Que tout le monde devienne encore meilleur. Je crois que c'est un grand message, par rapport à l'amitié, au partage, par rapport à cet amour du métier, que nous avions tous les deux avec nos collaborateurs" 

Emile Jung, qui a été le plus jeune chef étoilé de France, s'est éteint le jour du dévoilement du Guide Michelin 2020. Son établissement, le Crocodile, a affiché 3 étoiles pendant 13 ans (1989-2002).
 
Ses amis cuisiniers ont été unanimes à louer ses qualités professionnelles et humaines au moment de sa disparition. Ils étaient également nombreux pour l'accompagner et soutenir ses proches lors de ses obsèques, célébrées par le père Denis Ledogar.
 
Une foule dense s'est pressée pour assister à la messe
Une foule dense s'est pressée pour assister à la messe © D. Meneu

Il y a un peu moins d'un an, le 15 février 2019, la cathédrale accueillait une foule nombreuse pour le dernier hommage à Tomi Ungerer. Emile Jung sera inhumé mardi 4 février à Masevaux, d'où il est originaire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gastronomie culture hommage société