Strasbourg : des supporters du Racing pestent contre la lenteur des buvettes de la Meinau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Flavien Gagnepain .

Le samedi 6 août 2022, lors de la défaite (1-2) du Racing Club de Strasbourg face à l'AS Monaco, un autre spectacle s'est joué dans les travées de la Meinau. Sur Twitter, de nombreux supporters ont fustigé la lenteur du service aux buvettes, et ont lancé une pétition.

La saison 2022-2023 s'ouvre par une polémique au Racing Club de Strasbourg, en dehors des terrains. Les supporters dénoncent des délais interminables aux buvettes du stade de la Meinau, qui les amènent à sacrifier des minutes de matches pour une boisson ou un sandwich. Ils espèrent faire réagir le club avec une pétition.

Sur les réseaux sociaux, les commentaires sont nombreux. Des dizaines de supporters du Racing s'agacent des trop longs délais pour être servis aux buvettes du stade de la Meinau : "J'ai mis 40 minutes pour obtenir un verre d'eau, dénonce l'un d'eux. Alors certains se découragent et ont juste perdu du temps. Beaucoup vont boire aux robinets des toilettes, ce n'est pas normal."

Si le match du 6 août contre Monaco a été particulièrement marqué par les minutes d'attente, le problème n'est pas nouveau : "Je dirais que c'est surtout le cas depuis la montée en Ligue 1 et les matches à guichets fermés. C'est un sujet qui revient souvent, et surtout, qui ne s'améliore pas. Là, on a atteint un point de non-retour!"

Nicolas était à la Meinau pour le premier match de la saison et a assisté à une scène incroyable : "Il y avait une file interminable, alors deux amis sont passés de l'autre côté du bar pour filer un coup de main aux deux pauvres serveuses qui étaient là. Elles étaient totalement démunies. Ils sont restés derrière le comptoir de la 35e minute à la fin du match." Ce supporter en a fait une vidéo qu'il a partagée sur Twitter :

"Ce qui m'a choqué aussi, c'est la réaction des responsables. Un de mes amis était torse nu derrière le bar, donc ils ont bien vu qu'il n'était pas à sa place, et ils n'ont rien dit. Ils sont passés 30 secondes pour vérifier si tout allait bien, et sont repartis illico presto, continue Nicolas. On ne peut pas en vouloir au personnel, on voit bien que ce ne sont pas des serveurs professionnels. Même si j'ai vu une serveuse sortir son téléphone pour calculer la monnaie à rendre sur un billet de 10€... Ça fait perdre un temps fou."

On est obligé de rater quinze voire trente minutes, c'est très frustrant.

Un supporter du Racing Club de Strasbourg

Les supporters interrogés demandent à ce que davantage de personnel soit embauché, afin de répondre plus facilement à la demande. Ils regrettent également le trop faible nombre de tireuses. Dans ce cas, certains serveurs tirent des bières en avance pour anticiper les commandes : "Mais une fois qu'on arrive au bar, elles sont chaudes ! C'est pareil pour les sodas", peste un autre fan.

Sur les réseaux sociaux, le modèle allemand est souvent cité en exemple : "Je vais souvent à Kaiserslautern, explique cet abonné de longue date. Et là-bas, tout se passe nickel. On peut comprendre qu'il y ait de l'attente, mais 30 minutes, c'est beaucoup trop. On est obligé de rater quinze voire trente minutes, c'est très frustrant."

Une pétition pour faire bouger les choses

Les fans déçus ne sont pas avares de propositions pour améliorer la situation : utiliser des plus grandes bouteilles pour remplir les gobelets, prendre la carte bleue même après le match, utiliser une borne avec une carte... : "On pensait que la situation allait se régler dans l'été, regrette Matthias*. On avait contacté le club pour leur faire part du problème, mais rien n'a été fait. Alors j'ai décidé d'agir."

Matthias a en effet lancé une pétition intitulée "Stade de la Meinau : pour un meilleur service restauration supporters !" sur le site change.org, après le match contre Monaco : "On espère que cette pétition va faire enfin changer les choses, car on en a vraiment ras-le-bol." Après 48 heures, elle compte déjà plus de 750 signatures.

Contacté par France 3 Alsace, le Racing Club de Strasbourg indique avoir pris connaissance de la pétition. Le club se penche actuellement sur la question et réunit les différents acteurs, avant de communiquer dessus dans les prochains jours. Le prestataire en charge des buvettes, AB Restauration, n'a pas encore répondu à notre demande d'interview.

* Le prénom a été modifié.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité