Strasbourg lutte contre la prolifération des micropolluants

Depuis trois ans, l'Eurométropole de Strasbourg expérimente un projet pour lutter contre les micropolluants dans ses eaux urbaines à travers le projet Lumieau-Stra.


 
Les micropolluants peuvent être toxiques pour les écosystèmes
Les micropolluants peuvent être toxiques pour les écosystèmes
Le jardin des Deux Rives accueille le salon ce mercredi et jeudi le salon Lumi'eau Stra où il va être question des micropolluants, ces résidus médicamenteux, métalliques, cosmétiques entre autres, que l'on retrouve dans l'eau, et qui peuvent perturber l'écosysteme. Depuis 2015 et jusqu'à la fin 2018, l'Eurométropole de Strasbourg expérimente un projet pour lutter contre leur proliférationPlus de 3 millions d'euros ont été investis pour trouver des solutions.

Des actions concrètes sont engagées, comme aux ateliers de l'Opéra du Rhin. Les pinceaux utilisés ne sont plus nettoyés au robinet, mais dans un machine spécifique qui fonctionne en circuit fermé. Elle permet de réduire la consommation d'eau et d'éliminer les résidus de peinture ou de colle qui finissaient autrefois dans le circuit d'assainissement. "L'écosolution filtrée peut être réutilisée pour un nouveau cycle de lavage", explique Maxime Pomiès, pilote du projet Lumi'eau. 
 
La lutte contre la micro-pollution de l’eau à Strasbourg
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société écologie