Strasbourg : la nouvelle boutique Lego des Halles ouvre au premier trimestre 2021

Le centre commercial des Halles à Strasbourg (Bas-Rhin) va accueillir une boutique Lego à l'horizon du printemps 2021. L'installation de cette enseigne très attendue avait été retardée par le coronavirus (Covid-19). 
La marque Lego va faire son entrée aux Halles de Strasbourg, avec un petit retard.
La marque Lego va faire son entrée aux Halles de Strasbourg, avec un petit retard. © Fang Zhe, MaxPPP
L'année 2021 va s'ouvrir avec une actualité qui va ravir les jeunes (et les moins jeunes). La marque Lego va ouvrir sa première boutique alsacienne, normalement au cours du premier trimestre 2021. Pour les fans, c'est une excellente nouvelle, attendue depuis longtemps. 

Initialement, c'est à l'été 2020 que la marque Lego devait s'installer au centre commercial des Halles, à Strasbourg (Bas-Rhin, voir sur la carte ci-dessous). Mais le coronavirus (Covid-19) avait tout fichu par terre. En tout cas pour 2020.
 
France 3 Alsace a contacté Lionel Schneider, le directeur des Halles. Il confirme l'arrivée de la marque très attendue des membres de la page Facebook "Pour un LEGO Store à Strasbourg", presque un lobby en la matière. "Une boutique Lego de 200 m² va ouvrir au rez-de-chaussée, à côté de l'enseigne Caporal." C'est à proximité immédiate de la supérette Auchan, un grand lieu de passage.

La crise du coronavirus n'avait que retardé le projet. Pas annulé. "Là, le bail a été signé pour le premier trimestre 2021, c'est contractuellement acté. Même si c'est compliqué de se projeter avec ces... rebondissements et reconfinements."
 

Le bail est signé, c'est contractuellement acté.

Lionel Schneider, directeur des Halles


"Ça devrait être un succès : il y a eu un réel engouement quand la nouvelle de l'ouverture en 2020 a fuité sur les réseaux sociaux. D'autant plus que Lego a eu de belles performances malgré le confinement." Un évènement serait "idéalement" organisé pour l'ouverture, mais au vu du contexte, il est trop tôt pour s'avancer à ce sujet.

Cette boutique Lego sera franchisée, certifiée. Elle est donc "quasi-officielle", en lien avec la marque. Jusqu'ici, pour se procurer des Legos "officiellement", il fallait remonter toute l'Alsace et traverser la frontière pour aller jusqu'à Sarrebruck (dans le Land allemand de la Sarre). Ou se rendre à Paris (Île-de-France). On y trouve ce qu'on appelle un Lego Store, le nec plus ultra pour vendre officiellement des petites briques colorées. Bien sûr, il est toujours possible de ne pas aller si loin et de se contenter du premier magasin de jouets venu. Au détriment de nombreux avantages.
 

N'est pas boutique de Legos qui veut

Xavier Zimmerman est ce qu'on appelle un Afol. Un adult fan of Legos, dans le jargon : il y a plus de 100 sets de Legos chez lui (et il n'a plus de place). Il sait déjà comment va fonctionner cette nouvelle boutique. "Il y a des Lego Stores. C'est Lego qui les ouvre, il y a des promotions spéciales avec des produits exclusifs, une carte de fidélité. Mais Lego n'a pas de velléités à s'installer partout. Et permet donc l'établissement de magasins certifiés." Qui n'ont pas la fameuse carte, et proposant leurs propres promotions, avec des sets de Legos moins rares. Mais c'est le seul inconvénient.

"Là où c'est intéressant, c'est que dans cette nouvelle boutique, on va avoir l'ensemble des produits Lego, dont des gammes difficiles à trouver. Et il y a surtout le mur de briques. On y trouve des briques de toutes sortes, on remplit des gobelets avec, et on paye en caisse. Par exemple, si je veux des plantes Lego, c'est plus économique de remplir un gobelet au mur de briques que d'acheter plusieurs sets où il y a beaucoup de plantes." 
 

Lego n'a pas de velléités à s'installer partout. Et permet donc l'établissement de magasins certifiés.

Xavier Zimmerman, un Adult fan of Legos (Afol)


Xavier Zimmerman, commerçant dans le quartier, juge excellent l'emplacement choisi par ce nouveau magasin. "On a là une boutique certifiée, qui a un mur de briques, et 90% de ce que recherchent les acheteurs de Legos. Je suis libraire au Camphrier, juste devant les Halles, et on voit que c'est un quartier très fréquenté, facilement accessible en transports en commun." Ça aurait été moins le cas à la zone commerciale de Vendenheim (Bas-Rhin).

L'Alsace et les Legos, c'est donc une grande histoire d'amour. Georges, un Afol qui reconstruit les châteaux de la région avec ses Legos, ne dit pas le contraire. Pas plus que le Strasbourgeois Jérôme, "père" d'un Jean-Jacques Goldman à la peau jaune (la couleur des personnages).
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs jeunesse société famille