Strasbourg : Serge Oehler, condamné pour violences conjugales, refuse de renoncer à ses mandats

Publié le Mis à jour le

Le groupe « Faire ensemble Strasbourg » du conseil municipal et la Fédération du Bas-Rhin du Parti socialiste ont demandé au conseiller municipal Serge Oehler, condamné ce 8 décembre pour violences conjugales, de démissionner. L’élu de 61 ans a refusé de renoncer à l’exercice de ses mandats.

Le groupe « Faire ensemble Strasbourg »  du conseil municipal et la Fédération du Bas-Rhin du Parti socialiste ont demandé au conseiller municipal Serge Oehler, condamné ce mercredi 8 décembre, pour violences conjugales, de démissionner. L’élu de 61 ans a refusé de renoncer à l’exercice de ses mandats.

Le conseiller municipal Serge Oehler a été condamné à 24 mois de prison, dont 18 avec sursis, pour violences conjugales, mais refuse de démissionner, comme le lui demande le Parti socialiste. Condamné à de la prison et à cinq ans d’inéligibilité, il ne veut pas renoncer à l’exercice de ses mandats.

Le PS réagit

Dans un communiqué, le Parti socialiste précise ce vendredi 10 décembre : « Nous avons demandé à Serge Oehler d’agir en cohérence avec les valeurs et les engagements communs et donc, de renoncer à l’exercice de ses mandats et de ses responsabilités au sein du Parti Socialiste. »

Mais l’homme politique n’a pas répondu favorablement à cette demande : « À ce jour, vendredi 10 décembre 2021 » continue le communiqué, « il nous a fait connaître son choix de ne pas remettre ses mandats et nous le regrettons, il nous fait part de sa décision de quitter notre groupe et le Parti Socialiste. »

Des fonctions en suspens 

Jeanne Barseghian et Pia Imbs, respectivement maire et présidente de l'Eurométropole de Strasbourg, ont voulu rencontrer Serge Oehler ce vendredi 10 décembre. Ce dernier n'était "pas disponible" et la rencontre a été reportée au lendemain. 

Une lettre co-signée par Jeanne Barseghian et Pia Imbs lui a été envoyée. Dans celle-ci, il lui est expressément demandé de quitter ses fonctions au sein :

  • du Marché-Gare
  • du pôle funéraire
  • de la commission des foires et marchés
  • de la commission des jardins familiaux

À noter qu'il pourrait être démis de ses fonctions dans ces différentes instances s'il refuse. En revanche, ce n'est pas le cas de son mandat de conseiller municipal ou communautaire. "Nous sommes convaincues que les principes de transparence et d'exemplarité des élus vous guideront dans vos choix", souligne néanmoins la lettre.

Serge Oehler a notamment été l’adjoint aux sports et aux finances de l’ancien maire de Strasbourg Roland Ries. Il est conseiller municipal élu sur la liste de Catherine Trautmann (PS) et conseiller d’Alsace. Serge Oehler refuse de renoncer à ses mandats, mais quitte le groupe et le Parti socialiste. Il a annoncé vouloir faire appel de la décision de justice en première instance.