Strasbourg : la station-outils pour vélos vandalisée derrière la gare a été réparée

Vandalisée au lendemain de son installation, en juin, la station-outils pour réparer les vélos derrière la gare de Strasbourg (Bas-Rhin) a finalement été remise à neuf. La crise du coronavirus (Covid-19) avait grandement retardé la livraison des pièces de rechange.
La quasi-totalité des outils a regagné sa place sur la station de réparation cycliste de la rue Georges Wodli, derrière la gare de Strasbourg.
La quasi-totalité des outils a regagné sa place sur la station de réparation cycliste de la rue Georges Wodli, derrière la gare de Strasbourg. © Vincent Ballester, France Télévisions
C'est la fin d'un "feuilleton", si on peut l'appeler ainsi, de six mois. Installée en juin 2020, une station-outils pour réparer facilement son vélo à Strasbourg (Bas-Rhin) avait été de suite vandalisée, les outils volés. À cause de la perturbation des chaînes de production et des échanges internationaux liés au coronavirus (Covid-19), il a fallu attendre novembre pour que ces outils soient remplacés. Suscitant un certain mécontentement ("la ville s'en fout"), émis pour marquer une "déception" (et non une "menace").

Il s'agit plus précisément de la station-outils située rue Georges Woldi, juste derrière la gare (voir sur la carte ci-dessous). Elle avait aussi été dégradée par un graffiti, mais il n'a pas été nettoyé. L'implantation d'autres stations-outils du même genre est à l'étude.
 
"​​​​​​On se réjouit  de la réparation", explique à France 3 Alsace Sophie Dupressoir, conseillère municipale (Génération.s) en charge du vélo et du revenu universel. Elle précise que la municipalité doit encore réinstaller un ou deux outils, des petites clés plates notamment, encore en cours d'acheminement. Mais l'essentiel est là. 

Concernant les futures nouvelles bornes, l'élue a déjà quelques informations. "Il y en aura d'autres. Le plan de déploiement sera en lien avec les abribus. Un nouveau marché a été passé." L'idée est de les déployer autour des centres névralgiques constitués par les principales stations de tramway et de bus.
 
La station-outils a été réparée courant novembre 2020.
La station-outils a été réparée courant novembre 2020. © Vincent Ballester, France Télévisions

"Il y a clairement un réel besoin d'utiliser ces outils sur la voie publique pour réparer son vélo. Ces infrastructures et services rentrent dans l'écosystème cycliste que veut Jeanne Barseghian : c'était dans son programme." L'élue mentionne la présence d'autres bornes de réparation de vélos, à l'entrée des parkings équipés pour permettre le stationnement cycliste (ce qui est peu connu, souligne-t-elle) : à Austerlitz ou Broglie, par exemple. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo transports société