Strasbourg : une grande soupe solidaire pour alerter sur la situation des sans-abri

De nombreuses associations et collectifs s'occupant des sans domicile fixe sur Strasbourg organisent une soupe solidaire ce samedi 20 novembre à 11 heures. Objectif : alerter sur la précarité qui explose dans la capitale européenne.

C'est un cri d'alerte. Une trentaine d'associations, de collectifs, de structures strasbourgeois qui s'occupent des sans abris au quotidien organisent demain le 19 novembre à 11 heures une grande soupe solidaire. Elle aura lieu place Broglie et non place Kléber comme initialement prévu, et sera distribuée à tous. "L'objectif c'est de montrer qu'on est là, faire se rencontrer aussi les gens et les bénéficiaires", explique Gabrielle Clar, porte-parole de l'association Abribus.

Les associations veulent sensibiliser la population de la ville à la précarité croissante que rencontrent de plus en plus de personnes. Fin octobre, les maraudes effectuées ont pu recenser 188 adultes et 57 mineurs sans solution d'hébergement. "La rue est pleine de gens qui font la manche, des gens aux profils variés, raconte encore Gabrielle Clar. Des sans-papiers bien sûr mais aussi des personnes fragilisées par la pandémie et tout va très vite. Quand on perd pied, c'est très difficile de remonter d'autant que les structures d'accompagnement sont débordées".

Le 115 du Bas-Rhin reçoit plus de 2.500 appels par semaine. C'est deux fois plus qu'au printemps dernier. Conséquence : les distributions d'aide alimentaire et de premières nécessités explosent. Deux fois plus là encore qu'à la même période l'an dernier.

Des associations qui en appellent aux pouvoirs publics et notamment à la préfecture du Bas-Rhin pour que des solutions soient trouvées. Seules 7% des demandes faites au 115 ont pu aboutir, les personnes bénéficiant alors d'une mise à l'abri pour au moins une nuit. "Sans compter les violences, ajoute Gabrielle Clar. Les tentes sont arrachées, les sans domicile malmenés par les autorités alors ils se terrent, du coup le suivi médical est plus compliqué". Un sujet abordé durant la soupe demain, un prétexte finalement pour alerter et trouver des solutions. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vie associative société sdf