Cet article date de plus de 5 ans

Suivez le Festival mondial du saxophone avec France 3 Alsace

Ragtime, rock, créations contemporaines, mais aussi airs classiques revisités: quelque 2.000 saxophonistes de plus de 50 pays sont attendus du 9 au 14 juillet à Strasbourg pour un "festival mondial" du saxophone, qui ambitionne de faire redécouvrir au grand public un instrument parfois méconnu.

A SUIVRE SUR FRANCE 3 ALSACE

Chaque jour à partir du 9 juillet : des pages spéciales dans vos journaux régionaux consacrées au Festival Mondial du Saxophone. Plus de 2 000 musiciens du monde entier attendus pour près de 450 événements de tous styles musicaux, à Strasbourg et en Alsace, avec des concerts du 10 au 14 juillet dans le cadre exceptionnel de la cathédrale

durée de la vidéo: 00 min 30
Bande-annonce SaxOpen

"Le saxophone a ceci de très particulier qu'il a un pied dans la musique classique, qui fut son répertoire d'origine, mais qu'il s'est développé ensuite dans le jazz et la pop", avait expliqué en juin Philippe Geiss, directeur artistique de "SaxOpen", lors d'une conférence de presse de présentation de l'événement. "Le grand public connaît le saxo pour la +Panthère rose+ par exemple, mais il ignore souvent qu'on le trouve aussi dans le Boléro de Ravel ou le Turandot de Puccini", détaille M. Geiss, qui enseigne cet instrument au conservatoire de Strasbourg et à l'Université de Tokyo.

Ce congrès mondial -un événement triennal, qui n'avait plus été organisé en France depuis 1974- donnera lieu à plusieurs centaines de concerts en six jours, avec comme invités de marque quelques pointures comme le jazzman Branford Marsalis ou bien John Helliwell, connu comme étant le saxophoniste de Supertramp.

Le programme revendique éclectisme et mélange des genres: un prodige sud-coréen de 17 ans jouera "Oh happy day" ou "Hey Jude"; le "Carnaval des animaux" sera revisité par un quatuor de saxophones; l'orchestre de la Garde républicaine s'associera à des solistes américains ou portugais. Les organisateurs entendent également montrer que le saxophone peut se prêter aux rythmes d'un big band brésilien ou d'un ensemble rock thaïlandais, autant qu'aux grands airs de l'opéra italien. Ou qu'il peut enflammer le "dance floor" d'une boîte de nuit.

Le pianiste et compositeur Jean-François Zygel, animateur de "La Boîte à musique" sur France 2, mettra en scène dans la cathédrale de Strasbourg une "cérémonie musicale" autour d'une trentaine de saxophonistes répartis dans la nef. Le 12 juillet, plusieurs centaines de musiciens du monde entier prendront part, via internet, à un concert festif incluant une flashmob sur la principale place de la ville.

L'ancien président américain Bill Clinton, qui taquine volontiers le saxophone, a été sollicité par les organisateurs pour participer, en envoyant une vidéo de sa prestation. "Nous espérons très fort" sa participation, "nous attendons la réponse", a confié M. Geiss. L'ensemble des musiciens ont accepté de participer bénévolement, ce qui a permis de limiter le budget à 2 millions d'euros, dont 20% environ financés par la ville et l'Eurométropole (communauté urbaine) de Strasbourg.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique