• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Grand froid : le Bas-Rhin en vigilance jaune renforce à nouveau le dispositif hivernal

© MaxPPP
© MaxPPP

Le préfet du Bas-Rhin a décidé de renforcer à nouveau le dispositif hivernal activé depuis le 1er novembre dans le département afin de prendre en compte la dégradation des conditions climatiques.

Par M.C. avec AFP

Le dispositif hivernal avait déjà été renforcé début février, par l'extension de l'amplitude des horaires d'accueil de jour pour permettre la continuité avec les accueils de nuit et 50 places d'hébergement d'urgence supplémentaires à Strasbourg.

Les mesures suivantes viendront s’ajouter au dispositif existant :
  • Une vigilance accrue des équipes de maraudes tournant tous les soirs de la semaine durant la période hivernale
  • Une attention renforcée dans les accueils de jour pour le repérage des publics les plus en difficulté
  • L’ouverture temporaire de 80 places de mise à l’abri dans le cadre de la mobilisation d’un gymnase à Strasbourg à partir du 23 février. Ces 80 places s’ajoutent aux 350 places supplémentaires déjà mobilisées par l’État dans le cadre du plan hiver activé depuis le 1er novembre dernier.
Le préfet du département rappelle combien il est important que toute personne en situation de détresse dans l’espace public soit signalée au 115, service d’appel d’urgence gratuit. Un appel à la vigilance est également lancé auprès des services de secours circulant sur la voie publique : Police et Gendarmerie (17), Sapeurs-Pompiers (18) et SAMU (15).


L'Alsace en vigilance jaune

Après le Haut-Rhin, Météo France a placé le département du Bas-Rhin en vigilance jaune grand froid.

© Meteo France
© Meteo France

Episode de grand froid la semaine prochaine

La France va connaître au début de la semaine prochaine un épisode de grand froid, avec les journées probablement les plus froides de l'hiver, a indiqué mercredi Météo-France, et les autorités ont réactivé leur plan pour l'hébergement des sans-abris. "Lundi et mardi seront très certainement les journées les plus froides de cet hiver", a indiqué le prévisionniste François Jobard, évoquant des températures minimales en plaine sur les régions du nord et de l'est entre -5°C et -10°C.

Le ministère de la Cohésion des territoires a annoncé avoir activé le plan "grand froid" dans 29 départements pour l'hébergement des sans-abris.
Ce plan, déjà activé début février, consiste à "ouvrir de nouvelles places et renforcer la veille sociale et les maraudes" et concerne à partir de mercredi "2.678 places exceptionnelles", a-t-il dit dans un communiqué.

L'épisode climatique devrait commencer dès dimanche sur les régions du nord-est et lundi sur le reste du pays et durer "au moins trois jours", selon Météo-France.Au delà, les prévisions ne sont pas suffisamment fiables pour se prononcer. Des vents de nord-est "soutenus", avec des rafales de 50 à 60 km/h dans l'intérieur des terres, associés aux basses températures, donneront "un ressenti vraiment glacial", a ajouté M. Jobard.

Si les températures n'atteindront pas des records pour un mois de février, cet épisode est malgré tout "notable": "une telle masse d'air froid n'a pas été observé à cette époque de l'année depuis 2005 où on avait eu une vague de froid entre fin février et début mars", a souligné le prévisionniste. Cette vague de froid s'explique par un phénomène appelé "Moscou-Paris", c'est-à-dire des masses d'air "qui sans transition vont circuler librement de la Russie jusqu'à la France" et arriver avec un froid restant "très vif", a-t-il ajouté.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus