VIDEO. Ces artisans qui fabriquent Noël avec leurs mains

durée de la vidéo : 00h04mn34s
Sujet Rund Um en alsacien sous-titré. ©France Télévisions

Sujets en pâte d'amandes, chantournage, peinture sur boules de Noël, ils travaillent sans relâche pour vous faire plaisir. Portrait d'artisans pour qui Noël est la période la plus importante de l'année.

Leurs mains sont leur outil de travail et en cette fin d'année, elles sont très sollicitées. "Ce n'est pas le moment de se blesser" lâche Sylvain Walter, ancien pâtissier, qui s'est spécialisé dans la confection de sujets en pâte d'amandes. 

Dans son atelier de Soultz-les-Bains (Bas-Rhin), il façonne par semaine environ 900 sapins, père Noël et autres figurines en pâte d'amandes. Le rythme y est effréné. "On se demande souvent comment, avec mes gros doigts, je crée ces petits sujets. Mais c'est une habitude. J'en réalise depuis 30 ans. J'en confectionne entre 15.000 et 20.000 par an." Noël représente un tiers de son chiffre d'affaires, c'est la période la plus importante pour lui. 

Des petites douceurs obtenues avec du massepain provenant de Lübeck en Allemagne. Il pourrait bien sûr la fabriquer lui-même, mais la qualité ne serait pas aussi constante. "J'en ai déjà essayé d'autres, mais c'est celui-ci que je préfère et qui a le plus de goût. Il est à base d'amandes de méditerranée, et en contient près de 50 %." Une pâte d'amandes qu'il colorera selon les modèles avec du colorant alimentaire. Les sujets seront principalement vendus aux pâtissiers. 

Le bonheur de toucher la matière avec ses mains  

 À Plobsheim (Bas-Rhin), tout tourne autour du bois. Sapins, cœurs, crèches... Danièle Leopoldes prépare Noël depuis le mois d'août devant sa scie à chantourner. Danièle a tout appris seule. Une passion à laquelle cette retraitée s'adonne depuis cinq ans. "J'aime les travaux manuels. Ce n'est pas comme avec un laser. Là, je fais tout à la main, et ça me plaît. Et le bois est une matière très chaleureuse."

 Si elle a démarré avec de petites découpes assez simples, elle prend plaisir, à présent, de se lancer dans des créations plus complexes. Dans son lieu d'exposition, elle nous montre des crèches. "Pour ce genre de réalisations, je compte cinq heures de travail rien que pour la découpe. Après, il faut encore poncer." Des objets naturels que Danièle vend chez elle et sur l'un ou l'autre petit marché de Noël.

 Après le bois, le verre. Une matière que Pascal Hausser de Sessenheim (Bas-Rhin) peint depuis des années. En cette période, toute la maison est occupée par ses boules de Noël. Tout est prêt pour les prochaines expositions et marchés de Noël. "Il y en a de toutes sortes, car les envies changent chaque année. Il faut du choix."

Pour ce passionné d'art populaire alsacien, la peinture a toujours été un but dans sa vie. "C'est un travail minutieux. Je tiens ça de ma mère qui a toujours aimé tricoter et crocheter. Petit, j'ai commencé par la peinture paysanne, sur des meubles, et ça m'a tout de suite plu." Sous son pinceau ce jour-là, une tulipe blanche et bleue : "un motif qu'on retrouve sur les meubles polychromes. J'emprunte ces fleurs à l'histoire."

Ces derniers mois, il a décoré des centaines de boules. Des décors qu'il peint d'un trait, sans trembler. Et depuis quelques jours maintenant, place à la vente. Suivront quelques semaines de vacances, avant de se lancer, tout comme Danièle et Sylvain, dans les préparatifs pour Pâques.