Violences en marge du match Ajaccio-Strasbourg : "quand je suis sorti du stade, c'était l'anarchie"

Publié le
Écrit par Flavien Gagnepain .

Des affrontements entre forces de l'ordre et supporters des deux camps ont terni la rencontre entre Ajaccio et Strasbourg du samedi 5 novembre 2022. Des supporters strasbourgeois ont été blessés.

Le samedi 5 novembre 2022, le Racing Club de Strasbourg s'est incliné (2-4) sur la pelouse d'Ajaccio (Corse du Sud). Mais au-delà du sportif, le match a été marqué par des incidents avant et après la rencontre entre des supporters corses et alsaciens.

Environ 150 supporters du Racing étaient présents dans le stade Réne Coty pour pousser leurs joueurs. Ils ont rallié l'île de Beauté en avion, et on atterri à l'aéroport Napoléon Bonaparte, à moins de vingt minutes à pied du stade.

D'après les témoignages de supporters ajacciens que nous avons récoltés, les tensions ont commencé avant la rencontre. Un supporter de l'AC Ajaccio présent sur place évoque "des tensions verbales dans un premier temps, puis des jets de bouteilles en verre."

durée de la vidéo : 12sec
Les tensions ont commencé avant la rencontre, lors de l'arrivée des supporters de Racing au stade. ©Bruno Guillen

Une autre supportrice ajaccienne estime qu'il y aurait eu des voitures vandalisées et des familles agressées par les Strasbourgeois, toujours avant la rencontre. Des jets de bouteilles ont continué lorsque que les Alsaciens ont rejoint la tribune visiteur : "Pour être honnête, je pense que les Ajacciens en lançaient également", confie un Corse.

durée de la vidéo : 30sec
Lors de l'accès à la tribune visiteur, des fumigènes ont été échangés entre Ajacciens et Strasbourgeois, escortés par les forces de l'ordre. ©Bruno Guillen

La rencontre s'est ensuite déroulée calmement, mais les esprits ont chauffé côté strasbourgeois, certainement en raison du scénario de la rencontre. Alors que les hommes de Julien Stéphan menaient deux à zéro, leurs adversaires ont retourné la rencontre en moins d'un quart d'heure pour s'imposer quatre buts à deux. Au coup de sifflet final, les racingmen sont allés voir les supporters qui avaient fait le déplacement, forcément bien énervés contre leur équipe.

Dans les minutes qui suivent la fin de la rencontre, les tensions entre les supporters ont repris. Il est important de souligner que la tribune visiteur est située juste à côté de la route qui mène à l'aéroport, où étaient restés des supporters ajacciens pour fêter les vingt ans du groupe Orsi Ribelli, au bar le "Wood Pub".

"Les CRS les ont laissé sortir en même temps que nous, s'étonne une témoin. Il y a donc eu de nouveaux incidents. Les CRS ont gazé des familles, mais surtout des enfants qui ne comprenaient pas la situation."

durée de la vidéo : 26sec
Les supporters du Racing ont été escortés vers l'aéroport. C'est à ce moment que des supporters corses leur lancent des projectiles. ©M.S

"Quand je suis sorti du stade, c'était l'anarchie", témoigne un supporter. Comme l'indiquent nos confrères de France 3 Via Stella, les deux groupes de supporters se sont croisés, et des projectiles ont été lancés en direction des Alsaciens. "Les CRS sont arrivés, ont poussé tout le monde sur les côtés pour que les Strasbourgeois aient accès à la route. Des fumigènes et des feux d'artifice commencent à être lancés, ainsi que des barres de fer et des bouteilles."

"Quand on a quitté la tribune, les mecs étaient déjà en bas. Ils nous attendaient avec des pavés, des cailloux et j'en passe", témoigne chez nos confrères de France Bleu Alsace Daniel de Almeida, président du groupe de supporters alsaciens Kop Ciel et Blanc, qui a pris un projectile en plein dans l'arcade sourcilière.

Deux heures pour être escortés

Ces derniers ont ensuite été escortés à pied vers l'aéroport. Une centaine de supporters ajacciens les auraient alors suivis : "L'escorte jusqu'à l'aéroport et les incidents autour ont duré près de deux heures. Mais c'était plus un affrontement avec des projectiles et du gaz lacrymogène qu'autre chose...", glisse un témoin.

Les supporters corses ne comprennent pas pourquoi les fans du Racing se sont retrouvés au milieu de leurs adversaires du jour, surtout que la situation était déjà tendue avant la rencontre : "Contre Lens, Lille, Clermont ou Paris, zéro incident. Les supporters adverses sont tous sortis une heure et demi voire deux heures après le match. Là, à peine deux chants avec les joueurs que les supporters adverses sont déjà dehors au milieu de 8.000 Corses."

J'ai été grandement surpris, dans le mauvais sens, alors qu'il n'y a jamais rien eu entre Strasbourg et nous.

Un supporter ajaccien présent sur place

Il n'y aurait pas eu d'affrontement direct entre les deux groupes de supporters, mais uniquement à distance, tenus par les CRS. La préfecture de Corse indique que six supporters et sept policiers et gendarmes ont été légèrement blessés.

Malgré nos demandes d'entretien, nous n'avons pas pu joindre des supporters strasbourgeois présents sur place : "J'avais une grande estime pour ces supporters et pour ce club, ajoute un fan d'Ajaccio. Mais j'ai été grandement surpris, dans le mauvais sens, alors qu'il n'y a jamais rien eu entre Strasbourg et nous."

Le Racing condamne les faits, une enquête ouverte

Dans un communiqué publié au lendemain des événements, le Racing Club de Strasbourg indique "déplore[r] et condamne[r] avec la plus grande fermeté les faits". Le club tient à soutenir "particulièrement [les] personnes blessées", et il "s'engage à les accompagner dans les différentes démarches qui pourront être entreprises pour obtenir réparation".

France 3 Corse Via Stella précise qu'une enquête de flagrance a été ouverte par le parquet d'Ajaccio, et confiée à la DDSP de Corse-du-Sud.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité