• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Bocuse d'or monde : derniers préparatifs pour le chef de Sarreguemines Matthieu Otto

Le Bocuse d'or et chef de Sarreguemines, Mathieu Otto, lors de sa dernière journée de préparation à l'école Ferrandi à Paris le jeudi 17 janvier 2019. / © Sébastien Rock
Le Bocuse d'or et chef de Sarreguemines, Mathieu Otto, lors de sa dernière journée de préparation à l'école Ferrandi à Paris le jeudi 17 janvier 2019. / © Sébastien Rock

Chef à Sarreguemines en Moselle, Matthieu Otto représentera la France lors de l'épreuve gastronomique du Bocuse d'or mondial les 29 et 30 janvier à Lyon. Il termine un marathon d'entraînement à l'école Ferrandi de Paris. 

Par Matthieu Mercier avec Christophe Gomond et Sébastien Rock

Dernière ligne droite pour Matthieu Otto. Le chef de Sarreguemines âgé de 33 ans se prépare comme un sportif pour tenter de décrocher le Bocuse d'or mondial. L'épreuve reine de la gastronomie aura lieu à Lyon ce 29 janvier 2019. Le règlement est strict : réaliser pendant cinq heures 30, une entrée et un plat. Entouré d'une poignée de chefs venus de toute la France, celui a qui a terminé 5e à l'épreuve européenne compte bien, au minimum, arriver sur le podium.

Cette 5e place lui a donné confiance, précise sa coach mentale, originaire de Moselle. Tout est dans la tête, il doit se mettre en condition.


Ce jeudi 17 janvier, Matthieu Otto termine sa préparation, à l'école Ferrandi à Paris. Objectif, se présenter dans les meilleures conditions à ce concours créé en 1987 par Paul Bocuse, pour mettre en valeur le talent et l’excellence des chefs. Le concours Bocuse d’Or a fêté ses 30 ans d’existence en 2017.

Le jeune chef travaille en musique, comme pendant l'épreuve. Concentration maximum, les paroles sont rares. La préparation a duré près d'un an. 
 
Le chef Otto en pleine préparation le jeudi 17 janvier à Paris. / © Christophe Gomond / France 3 Lorraine
Le chef Otto en pleine préparation le jeudi 17 janvier à Paris. / © Christophe Gomond / France 3 Lorraine

Les ingrédients sont tenus secrets jusqu'au jour J. Si notre équipe sur place a pu admirer les mets, elle n'en dira pas un mot. Cette journée plutôt tendue, était concacrée à l'entraînement final, un filage, de manière très codifié. Elle a démarré à 8h. Dans cette dernière ligne droite, il faudra affronter 24 pays en course. Matthieu Otto est dans sa bulle, il n'écoute que ses soutiens qui le suivent depuis des mois. 

Je suis vraiment fier de représenter la France, a t-il confié entre deux regards sur son plan de travail.


Pendant la compétition, Matthieu Otto pourra s'aider des conseils de son coach cuisine. Celui-ci pourra lui parler pendant la compétition, mais n'est pas autorisé à l'aider derrière ses fourneaux. Autre soutien et non des moindres, son jeune commis, Louis de Vicari, âgé de 20 ans. Lors de notre précédente visite en septembre, l'équipe prenait ses marques. On avait vu des larmes de tension sur les visages marqués des as de la cuisine. 
 


Une épreuve de cette qualité, remportée par un Français serait une manière de s'inscrire dans une lignée prestigieuse. A la suite de Michel Roth, natif lui aussi de Sarreguemines, Bocuse d'or en 1991, ou encore de Régis Marcon en 1995. Le dernier Français a avoir remporté la couronne est Thibaut RUGGERI en 2013.

Sur la photo ci-dessous, le chef Michel Roth en noir, Bocuse d'Or 1991 pose avec Matthieu Otto et son équipe. 
 

Il est encore permis d'y croire. D'ici à la compétition Matthieu restera concentré pour mettre toutes ses chances de son côté. 




 

Sur le même sujet

Interview du doyen de la faculté des sciences de Nancy

Les + Lus