• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Brumath : la maison du maire recouverte de tags racistes

Tags antisémites trouvés sur les murs de la mairie de Zoebersdorf, le 12 octobre 2018. / © France 3 Alsace
Tags antisémites trouvés sur les murs de la mairie de Zoebersdorf, le 12 octobre 2018. / © France 3 Alsace

Ce vendredi 9 novembre, entre minuit et 5h du matin, la maison du maire de Brumath et vice-président du conseil départemental du Bas-Rhin Etienne Wolf a été recouverte d'inscriptions racistes et antisémites. Ses collègues du Département lui ont apporté leur soutien dans un communiqué.

Par Cécile Poure

Joint par téléphone, le maire de Brumath, n'en revient toujours pas:  " J'allais tranquillement chercher mon journal comme tous les matins à 5h30 et je me suis aperçu que les façades de ma maison étaient toutes taguées. Enfin presque, trois sur quatre."  Des tags racistes et antisémites: " Marx = Jude", des croix gammées, "préfet Marx= juif", "on veut plus d'étranger" "migrants = Raus". Des inscriptions qui ne sont pas sans rappeler celles retrouvées récemment sur des bâtiments publics à  Thal-Marmoutier, Bremmelbach, Zœbersdorf, Mollkirch, Langensoultzbach. 
 

"Sur le coup, ça m'a quand même marqué. Je me suis demandé ce que j'avais fait pour mériter ça. Si j'avais fait quelque chose de mal. Peut-être que c'est à cause de mes fonctions au Département [ndlr, en charge de l'habitat] ou si j'avais dit quelque chose de choquant lié à l'accueil des migrants ou dans ce genre là, Etienne Wolf s'étonne encore, jusqu'à présent seuls des bâtiments publics étaient visés. Là c'est ma maison. Une habitation privée. Pourquoi moi ? Est ce qu'ils se sont dit que ça aurait plus d'impact. Toujours est-il que je le souhaite à personne."

La gendarmerie et la section criminelle ont été dépêchées sur place pour faire les premières constations. Puis les tags recouverts vers 11 heures. " Je ne voulais pas que ce soit le défilé de curieux devant chez moi."


Dans un communiqué, l'ensemble des conseillers départementaux du Bas-Rhin soutiennent leur confrère et dénoncent des "tags inacceptables".

"Ce matin, à l’heure où l’ensemble des médias révélaient la très forte augmentation des actes antisémites en 2018 dans notre pays, Etienne Wolf, Maire de Brumath et Vice-président du Conseil Départemental du Bas-Rhin, découvrait son domicile recouvert de nombreux tags. Les inscriptions et signes antisémites qui y figurent sont d’autant plus inacceptables qu’ils visent et menacent ouvertement des élus et des représentants de l’Etat dans le Bas-Rhin. A l’instar de chaque nouvel acte antisémite, nous dénonçons aujourd’hui la violence des faits et la bêtise de leurs auteurs.
 
Nous tenons à apporter tout notre soutien à Etienne Wolf, notre collègue engagé depuis de nombreuses années au service de la population et de son territoire. Face à cet acte odieux qui le met personnellement en cause, nous rappelons qu’Etienne Wolf incarne et porte au quotidien les valeurs de l’humanisme rhénan chères au cœur de tous les alsaciens.
 
Face à l’augmentation vertigineuse de ces faits de près de 70% en 2018, nous formons unanimement le vœu d’un renforcement de la lutte contre l’antisémitisme et le racisme. Nous espérons également que les auteurs puissent être rapidement identifiés et appréhendés, et appelons à des sanctions particulièrement exemplaires en la matière afin de pouvoir casser cette spirale infernale et ne pas tomber dans l’indifférence face à la haine de l’autre.
 
Les 46 Conseillères et Conseillers Départementaux du Bas-Rhin."

 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus