CARTE. Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne : voici où vous pouvez vous baigner sans risque

L'agence régionale de santé (ARS) a dévoilé son classement des sites réglementés de baignade, alors que l'été est arrivé. La qualité des eaux est particulièrement à souligner en Champagne-Ardenne.

 

 

Il fait beau et chaud, le temps est à la baignade, et personne ne peut vous le reprocher. Par contre, se baigner n'importe où peut être dangereux pour votre santé, par exemple si l'eau est chargée en parasites ou en polluants. Pour éviter cela, l'agence régionale de santé (ARS) analyse chaque année les eaux des sites réglementés et publics de baignade. Les données recueillies sont publiques et peuvent être consultées en ligne, assorties d'un numéro de téléphone à appeler pour connaître les éventuelles conditions d'accès.

On comptabilise 24 sites de baignade naturelle en Champagne-Ardenne (deux sont remplis artificiellement). Il y en a sept dans les Ardennes, six dans l'Aube, quatre dans la Marne, et sept en Haute-Marne (à retrouver sur la carte ci-dessous avec les numéros de téléphone indiqués).
 


Il s'agit de sites réglementés et libres d'accès. Il en existe d'autres, pouvant être payants. Sans oublier les sites non-réglementés, où les normes ne sont pas forcément respectées (déversement d'eaux usées ou rejets industriels) : vous pouvez parfois vous y baigner... mais à vos risques. À noter que des arrêtés municipaux peuvent interdire la baignade sur ces sites non-réglementés.

Les contrôles menés par l'ARS sur les sites réglementés de baignade sont préconisés par le code de la santé publique. Ils concernent notamment la contamination à la bactérie Escherichia coli ou aux produits chimiques. L'ARS en profite pour rappeler qu'il n'est pas avéré que le virus du covid survive en eaux naturelles. Par contre, le principal risque reste donc (encore pour un moment) la promiscuité : il faut respecter les gestes-barrières.
 


Gare au passage aux puces du canard ou aux chenilles processionnaires. Ces chenilles très urticantes pourraient être liées à une vague de boutons bizarres, dont est victime une partie de la population champardenaise depuis plusieurs semaines.

Parmi les autres recommandations de l'autorité de santé, voici les plus importantes :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
c'est l'été loisirs sorties et loisirs santé