Coronavirus : caissiers, livreurs... la région Grand Est offre 100.000 chèques vacances aux "héros du quotidien"

C’est une opération gagnante gagnante que propose la grande région. Des chèques vacances pour les salariés du privé en contact avec le public pendant le confinement. Des prestations d’hébergement, de restauration et de loisirs touristique à consommer dans le Grand Est.

La région Grand Est offre 100.000 chèques vacances aux "héros du quotidiens".
La région Grand Est offre 100.000 chèques vacances aux "héros du quotidiens". © Sylvie Cambon. MaxPPP
10.000 chéquiers vacances de 500 euros : cette initiative de la région Grand Est soutenue financièrement par l’Union européenne vise à remercier "les héros du quotidien" de la région. C'est-à-dire les salariés du privé ayant travaillé en contact avec le public en pleine crise sanitaire. Sont concernés ceux dont le quotient familial ne dépasse pas 700 euros. Des salariés du Grand Est, cela va de soi.

"Ils sont livreurs, caissiers, employés de commerce : leur engagement a permis d’assurer la continuité de la vie quotidienne de nos concitoyennes nous leur en sommes reconnaissants", s’est exprimé dans un communiqué Jean Rottner, le président de la région Grand Est.
Ces chèques pourront être utilisés dès la date de réouverture des établissements touristiques. Des structures très fragilisées par le confinement qui vont avoir besoin de clients pour renflouer leurs finances. "Nous devons faire preuve aujourd’hui de solidarité économique, en développant le tourisme endogène de notre territoire. Il en va de la survie des acteurs touristiques du Grand Est", a estimé Jackie Helfgott, président de la commission tourisme de la région Grand Est.

Une initiative saluée par les syndicats

Un geste salué par la CGT du Bas-Rhin. Jacky Wagner, son secrétaire général joint par téléphone, espère bien que "tous les syndicats vont se mobiliser pour prévenir les corps de métier concernés". C’est pour lui un bon signal envoyé aux salariés des petites entreprises. Car eux ne bénéficient pas de Comité social et économique (CSE) comme dans les grands groupes. Ces CSE offrent souvent des réductions avantageuses pour des locations de vacances. "Les salariés des petites entreprises n’ont jamais de chèques vacances. Ils seront contents d’aller visiter des endroits comme Riquewhir par exemple."

Riquewhir (Haut-Rhin) ou ailleurs, le Grand Est ne manque pas de ressources en matière de tourisme. Et de toutes façons, comme l’énonce, pragmatique, Jacky Wagner, "par les temps qui courent, il est difficile de se déplacer loin de chez soi".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie région grand est
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter