Confinement : l’Alsace en freinage renforcé, cours à distance et vacances avancées dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin

Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 31 mars l'application des mesures de "freinage renforcé" à toute la France dès le 3 avril et pour quatre semaines. Les cours se feront à distance la semaine du 5 avril avant deux semaines de vacances le 12 avril sur tout le territoire.

Les écoles seront fermées à partir de la semaine du 5 avril et les cours se tiendront à distance avant des vacances de printemps pour tout le territoire le 12 avril.
Les écoles seront fermées à partir de la semaine du 5 avril et les cours se tiendront à distance avant des vacances de printemps pour tout le territoire le 12 avril. © Guillaume Bonnefont/MaxPPP

La prise de parole du président de la République était très attendue, ce mercredi 31 mars à 20h. Face à la troisième vague de Covid-19, Emmanuel Macron a annoncé des restrictions qui concernent cette fois toute la France. Les mesures de "freinage renforcé" jusqu'alors appliquées aux 19 départements "confinés", sont étendues à tout le territoire métropolitain, dont les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, dès le 3 avril et pour quatre semaines. "Nous faisons face à une nouvelle donne. Nous sommes entrés dans une course de vitesse, entre une sortie de crise et une nouvelle forme de virus. Le virus est plus contagieux et plus meurtrier ", indique le chef de l'Etat. 
 

Cours à distance et vacances précoces

Les crèches, écoles, collèges et lycées seront fermés pendant trois semaines à partir du 5 avril, du 2 en Alsace en raison du Vendredi saint, jour férié spécifique à l'Alsace-Moselle. Près de 328 983 écoliers, collégiens et lycéens sont concernés dans l’académie de Strasbourg. "Le calendrier scolaire sera adapté. Les cours se feront à la maison la semaine prochaine", précise Emmanuel Macron. "Les deux semaines suivantes, la France entière sera placée en vacances de printemps." La rentrée aura lieu "pour tous le 26 avril, physiquement pour les maternelles et les primaires, à distance pour les collèges et les lycées. Le 3 mai les collégiens et les lycéens pourront retrouver physiquement leurs établissements." En principe les vacances de la zone B dont fait partie l'académie de Strasbourg devaient se dérouler du samedi 24 avril au lundi 10 mai. Les étudiants pourront continuer à se rendre à l'université une journée par semaine.

Aux portes de l'école Exen à Schiltigheim (Bas-Rhin), les annonces de la veille ne surprennent pas les parents. La débrouille et l'organisation sont les mots d'ordre. Pour cette enseignante et mère de deux enfants, cette période aura des airs de premier confinement : "On va se couper en deux. Une partie sera réservée à mon travail, avec mes élèves, et l’autre à les aider à faire le travail que les enseignants enverront sur internet . Avec quand même des petits bols d’air sinon ce n’est pas vivable de faire ça toute la journée." Mais certains parents ne pourront pas télétravailler, alors il faudra trouver d'autres solutions. "Comme tous les parents, on va se creuser la tête, on va essayer de s’arranger comme on peut, avec les amis, la famille. À cette heure, je ne sais pas comment faire", explique ce père de famille qui travaille dans une blanchisserie hospitalière.

Sorties à 10 kilomètres sans limite de durée

En Alsace comme dans tout l'Hexagone, les sorties seront limitées à 10 kilomètres autour de chez soi, sans limite de durée entre 6h et 19h. Il suffira de présenter un simple document attestant du domicile, y compris une pièce d'identité. En revanche, une attestation sera demandée pour les déplacements qui ont lieu pendant le couvre-feu (de 19h jusqu'à 6h), et pour ceux qui dépassent les 10 km. Les déplacements interrégionaux seront autorisés pendant le week-end de Pâques.

Commerces fermés

Les commerces seront fermés selon la liste déjà arrêtée pour 19 départements. Le 20 mars, le gouvernement a ajouté plusieurs établissements aux commerces dits "essentiels." En plus des commerces de première nécessité, s'ajoutent : les librairies, les disquaires, les salons de coiffure, les magasins de bricolage, les magasins de plantes et de fleurs, les chocolatiers, les cordonniers, les concessions automobiles (sur prise de rendez-vous) et les visites de biens immobiliers. Pour Pierre Bardet, président des Vitrines de Strasbourg, une association de commerçants du centre-ville, "c'est un coup dur. Je ne pensais pas que ça irait aussi loin. Les collections de printemps viennent juste de rentrer, elles sont en vitrine depuis 15 jours. En plus, les beaux jours commençaient à arriver." Les commerçants espèrent cependant que le confinement sera bien limité aux quatre semaines annoncées et comptent sur l'ouverture exceptionnelle du 8 mai, jour férié. 

Par ailleurs, dans le Bas-Rhin, depuis ce mercredi, la vente et consommation d'alcool est interdit sur la voie publique dans les 13 villes de plus de 10.000 habitants entre 10h et 19h.

2875 morts en Alsace

Selon les derniers chiffres de l'Agence régionale de santé du Grand Est diffusés ce 31 mars, le taux d'incidence (nombre de cas pour 100.000 habitants) dans le Bas-Rhin est de 273,6. Il est de 189,9 dans le Haut-Rhin. Sur la période du 22 au 28 mars 2021, il est de 299 dans le Grand Est et 378,9 en France. Pour rappel, le seuil d'alerte maximale fixé par les autorités sanitaires est de 250. Depuis le 1er mars 2020, 2875 personnes sont mortes du covid en Alsace, près de 100.000 en France.

Le Premier ministre Jean Castex prononcera jeudi 1er avril une déclaration, qui sera suivie d'un débat et d'un vote devant les deux chambres du Parlement "sur l'évolution de la situation sanitaire."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation