Coronavirus : le Bas-Rhin passe en zone de circulation active du virus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne-Laure Marie, Emma Derome
En pleine interrogation sur le port du masque obligatoire dans les rues de Strasbourg, le Bas-Rhin vient de passer en zone de circulation active du virus
En pleine interrogation sur le port du masque obligatoire dans les rues de Strasbourg, le Bas-Rhin vient de passer en zone de circulation active du virus © Vanessa Meyer / MaxPPP

C'est dans un décret publié ce dimanche 6 septembre dans le Journal Officiel, le Bas-Rhin passe en zone rouge, en zone de circulation active du Covid-19. Ce qui porte à 28 le nombre de départements français concernés.

Le Bas-Rhin passe en rouge dans la carte de zone de circulation active du Covid-19. Le décret concernant cette décision a été publié au Journal Officiel ce dimanche 6 septembre. En plus du département alsacien, six autres passent en rouge également, ce qui porte à 28 le nombre de département français concernés.

Comment s'établit cette carte? Principalement en fonction du taux d'incidence examiné par le ministère de la santé, c'est-à-dire le nombre de nouveaux cas dans un lieu et une période donnée. Pour basculer en zone rouge, il faut que le taux d'incidence passe à 50 pour 100.000 habitants ou bien que le département se situe à côté d'une zone où ce seuil est franchi. 

"Parler de zone rouge, ce n’est pas tout à fait ça, explique Alexandre Feltz, médecin généraliste. Cela signifie que l'on est dans une zone de circulation active du virus. Toutes les grandes villes sont à peu près à ce niveau-là, qui est un niveau est maîtrisé. Il n'y a pas de tension hospitalière. Dans mon cabinet, je ne vois qu'une personne par semaine qui est dépistée positive, alors qu’avant j’en voyais au moins 10 tous les jours."

Une décision qui n'est pas sans conséquence puisque cela élargit les pouvoirs donnés aux préfets qui peuvent limiter, voire interdire les rassemblements, limiter les déplacements, imposer le port du masque. En effet, le Conseil d'Etat a entériné en partie l'arrêté sur le port du masque obligatoire dans certaines villes, dont Strasbourg.

Le médecin rappelle que 50% des personnes testées positives au Covid-19 sont asymptomatiques "Il est très important de continuer les dépistages. Et il faut redire aux gens que s'ils ont le moindre symptôme, un peu enrhumés, des troubles du goût, de l’odorat, s'ils toussent, qu’ils ont de la fièvre, s’ils se sentent mal, ils ont des diarrhées... il faut aller voir son médecin traitant, en appelant avant, afin de pouvoir se faire dépister dans les laboratoires." 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.