EXCLU France 3. Sondage régionales 2021 Grand Est : Laurent Jacobelli (RN) vainqueur face à Jean Rottner (LR) au 2e tour

Selon notre sondage Ipsos Sopra Steria pour France 3, Jean Rottner (LR) arrive en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales dans le Grand Est. Au second tour, la liste RN de Laurent Jacobelli est donnée vainqueur en cas de quadrangulaire.

Dans l'hypothèse d'une quadrangulaire, Laurent Jacobelli devance Jean Rottner au second tour
Dans l'hypothèse d'une quadrangulaire, Laurent Jacobelli devance Jean Rottner au second tour © David Rossi, MAXPPP

Selon notre sondage Ipsos Sopra Steria pour France 3 publié ce mercredi 9 juin, Jean Rottner (LR) est en tête des intentions de vote au premier tour des élections régionales dans le Grand Est. Mais au second tour, il est donné battu face à Laurent Jacobelli (RN), qui le devance dans une quadrangulaire.

Avec 27% des voix au premier tour, Jean Rottner devance de peu le candidat du Rassemblement national, Laurent Jacobelli, qui recueillerait 25% des suffrages. Derrière Jean Rottner et Laurent Jacobelli, Brigitte Klinkert, soutenue par La République en Marche et le MoDem recueille 14%, à égalité avec la liste soutenue par Europe Ecologie Les Verts, le Parti socialiste et le PCF conduite par Eliane Romani.

 

Florian Philippot (Les Patriotes) obtient 8% et devance la liste Aurélie Filippetti soutenue par la France insoumise, le PRG et Génération.s (5%) et la liste "Stop Grand Est, en avant l'Alsace !" soutenue par Unser Land et conduite par Martin Meyer (4%).

La liste "Faire entendre le camp des travailleurs" soutenue par Lutte ouvrière conduite par Louise Fève recueille 2% devant la liste "Agir pour ne plus subir" soutenue par l'Union des démocrates musulmans français conduite par Adil Tyane (1%).

L'hypothèse retenue est la quadrangulaire. Dans cette configuration, Laurent Jacobelli obtiendrait 32% des voix devant Jean Rottner qui récolterait 29%. Derrière, la liste d'Eliane Romani atteindrait les 20% devant Brigitte Klinkert 19%.

 

 

Face à cette victoire possible du Rassemblement national, la campagne est plus que jamais relancée. Seul, dans ce cas de figure et d'après ce sondage, Jean Rottner ne l'emporte pas. Il devra peut-être revenir sur ses déclarations où il s'était engagé à ne pas fusionner avec Brigitte Klinkert au second tour. La constitution d'un front républicain pourrait faire table rase de cet engagement, au risque cependant de faire imploser sa propre liste. Sa position est très délicate.

L'autre question, c'est également de savoir si la liste Klinkert se maintiendrait au second tour. “Je prendrai mes responsabilités à l'issue du premier tour, la liste qui sera en tête devra savoir rassembler face au RN” a toujours déclaré la ministre. En se maintenant, Brigitte Klinkert prend néanmoins le risque d'être tenue pour responsable d'une possible victoire du RN par le camp Rottner. Sa communication va, plus que jamais reposer à inverser cette conclusion. Pour elle, si Jean Rottner ne fait pas d'alliance avec sa liste, c'est lui qui finalement, prend le risque de faire basculer la région aux mains du Rassemblement national. La partie de poker ne fait que commencer.

C'est tout le paradoxe de ce sondage, le bilan de Jean Rottner est jugé positif par une majorité des habitants de la région Grand Est. 67% des sondés qualifient même ce bilan d'excellent ou bon. Et pas uniquement dans son électorat acquis, car plus d’un électeur sur deux ayant affirmé vouloir voter pour les listes du Rassemblement national estime également que le travail accompli par l’équipe de Jean Rottner a été positif ces six dernières années.

Mais parmi les préoccupations des électeurs de la région, ce sont la délinquance, le chômage et l'immigration qui arrivent en tête. L’épidémie de Covid-19 et le pouvoir d'achat suivent.

 

 

Concernant l'opinion des sondés à l'égard des candidats, Jean Rottner recueille 42% de bonne opinion, suivi par Florian Philippot (31%) et Aurélie Filippetti (29%). Ces bons chiffres ne se traduisent cependant pas dans les intentions de vote.

A la question, "Votre choix de vote est-il définitif ou peut-il encore changer ?" au premier tour, les électeurs de Laurent Jacobelli déclarent qu'il est définitif à 81%, contre 64% pour Jean Rottner, 63% chez Klinkert et 38% chez Romani.

 

 

Ce sondage a été réalisé du 3 au 7 juin 2021 auprès de 1.001 personnes inscrites sur les listes électorales en Grand Est, constituant un échantillon représentatif des habitants du Grand Est, âgés de 18 ans et plus.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections