Haguenau : le groupe Mars Wrigley investit 18 millions d'euros pour produire plus de M&Ms Crispy

Publié le Mis à jour le
Écrit par Buket Bagci
Le site d'Haguenau produit chaque années 70 000 tonnes de M&Ms.
Le site d'Haguenau produit chaque années 70 000 tonnes de M&Ms. © Mars Wrigley

L'usine M&Ms de Haguenau bénéficie d'un investissement à hauteur de 18 millions d'euros du groupe Mars Wrigley. Cela permettra d'augmenter sa capacité de production de M&Ms Crispy. Le chantier pour doubler la production en quelques années démarre aujourd'hui.

Du chocolat, toujours plus de chocolat. L'usine M&Ms d'Haguenau devrait en produire encore plus grâce à l'investissement de 18 millions d'euros du groupe Mars Wrigley. Cette somme concerne uniquement les M&Ms Crispy, une variété produite sur le site d'Haguenau depuis 2001. Chaque année, les 12 000 tonnes de M&Ms Crispy produits à Haguenau, premier site M&Ms d'Europe, sont exportés dans le monde entier et principalement en Europe de l'ouest, en Angleterre et en Allemagne. 

Pour ce produit créé en 1999 aux Etats-Unis, la demande a explosé ces dernières années. Les ventes ont été multipliées par deux en l'espace de trois ans. Ce qui représente 16 millions d'euros de chiffre d'affaires. Anne Chagnas, directrice de l'usine d'Haguenau l'explique ainsi :"toute personne qui goûte aux Crispy apprécie la sensation et le croustillant qui est différent du craquant des M&Ms classiques à la cacahuète. Il y a aussi le côté enveloppant et doux du chocolat. On est dans une période où on a besoin de plaisir et de douceur, on a vécu des choses compliquées avec la crise sanitaire, c'est pour ça qu'il y a un attrait pour ce produit." 

Pas d'emplois supplémentaires  

Le chantier sur le deuxième site mondial de production de M&Ms vient de démarrer. Il comprend une extension de 90 mètres carrés pour "une gestion plus ergonomique des flux de marchandises." Ainsi que des travaux d'aménagement qui prévoient l'installation d'un extruder qui permet de former les cœurs croquants des Crispy et de plusieurs turbines qui permettent d'enrober les cœurs de chocolat.

L'usine emploie au total 350 salariés, mais aucune embauche supplémentaire n'est prévue à l'issue du chantier. La directrice Anne Chagnas explique que "ce sera l'occasion pour les employés de suivre des formations pour s'adapter aux nouveaux besoins de production." Les travaux devraient s'achever fin 2022 pour espérer une augmentation de la production début 2023. L'entreprise projette d'augmenter de 44% la vente de ses M&Ms Crispy d'ici 2026. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.