Incendie d'un gîte à Wintzenheim, la ministre Fadila Khattabi annonce l'ouverture d'une enquête administrative

Moins d'une semaine après l'incendie d'un gîte à Wintzenheim (Haut-Rhin), où dix handicapés et un accompagnant ont trouvé la mort, la ministre chargée des personnes handicapées, Fadila Khattabi, annonce ce lundi 14 aôut dans un entretien accordé au journal les DNA, le lancement d'une enquête de l'Igas. Les résultats seront rendus publics.

En visite à Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) le jeudi 10 août pour rencontrer les familles des victimes décédées dans l'incendie d'un gîte de Wintzenheim (Haut-Rhin) survenu la veille, la ministre chargée des personnes handicapées Fadila Khattabi avait déclaré : "Nous devons aux familles toute la vérité rien que la vérité".

Dans un entretien accordé au journal les DNA ce lundi 14 août, la ministre confirme vouloir tenir cette promesse. Une enquête judiciaire a déjà été ouverte pour tenter de déterminer les causes précises de l'incendie et les éventuelles responsabilités pénales. Au vu du nombre de victimes, 11 personnes ont péri dans l'incendie dont 10 adultes handicapés mentaux légers et un accompagnateur, le parquet de Colmar a sollicité, le vendredi 11 août, la saisine du pôle des accidents collectifs du parquet de Paris.

"Une enquête judiciaire a déjà été ouverte. Et avec la ministre des Solidarité des Familles, Aurore Bergé, nous avons décidé de lancer en parallèle une enquête administrative, confiée à l’Igas [Inspection générale des affaires sociales]", a annoncé notamment la ministre.

Les premiers résultats devraient arriver en septembre puis seront rendus publics.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité