Signe avant-coureur du printemps, les amandiers de Mittelwihr, au lieu-dit Mandelberg (Haut-Rhin), sont en fleurs depuis quelques jours, en cette fin février. Plantés il y a plus d'une centaine d'années pour certains, ils constituent un patrimoine unique en Alsace, entretenu par les viticulteurs eux-mêmes.

Sur la colline de Mittelwihr, au lieu-dit Mandelberg, les fleurs d'amandier font le spectacle depuis quelques jours. Ces petites fleurs blanches sont les premières à annoncer le printemps, à différentes dates chaque année. Tout dépend des vents et des conditions météo. Cette année la floraison des amandiers s'est déclenchée fin février, un peu plus tôt qu'en 2023. 

De nombreux curieux viennent profiter de ce magnifique spectacle éphémère, comme ce couple venu de Colmar. "On vient ici pour se ressourcer, c'est une tradition. De la colline on aperçoit toute la plaine, c'est un très bel endroit qui nous apporte de la sérénité". 

Amandiers et vignoble en bonne harmonie

Sur la colline, surplombant le village, une centaine d'amandiers prospèrent au milieu du vignoble, certains entre les rangs de vignes. L'arbre a même donné son nom à un grand cru, le Mandelberg (colline des amandiers). Plutôt associée au sud de la France, l'espèce en trouvant ici des conditions favorables a su s'adapter. "On a un microclimat dû à une exposition sud, sud-est", souligne Philippe Blanck, un vigneron indépendant possédant une parcelle en grand cru.

Peu consommateur d'eau, l'amandier ne fait pas non plus trop d'ombre aux vignes. "On arrive à trouver une harmonie entre les arbres et la vigne. C'est la spécificité du terroir. Le vin a plus de finesse quand il est vendangé à maturité et deux ou trois années de bouteille font ressortir la minéralité ".

Un patrimoine choyé

Une vingtaine de viticulteurs se partage ce terroir unique, le seul en Alsace où on peut trouver cette variété d'arbres. Leur origine se perd dans la nuit des temps. Selon certains, les amandiers auraient été apportés il y a deux mille ans par les Romains, en même temps que la vigne. Selon une légende, des sacs de graines d'amandiers auraient été trouvés ici par des paysans, laissés intentionnellement par Charlemagne, il y a quelque mille deux cents ans. Quoi qu'il en soit, "c'est un bien commun qui a toujours fait partie de notre village", fait remarquer Thibault Specht, vigneron à Mittelwihr et très attaché à ce qui constitue aujourd'hui un patrimoine.

Un patrimoine que les viticulteurs de la commune entretiennent et font prospérer. Certains amandiers ont été plantés il y a plus d'une centaine d'années. De génération en génération, l'histoire se poursuit. Avant l'été, une vingtaine de nouveaux amandiers seront plantés à Mittelwihr.