Haut-Rhin : l’ancienne gare de Guebwiller va devenir un haut-lieu de la gastronomie italienne

L’ancienne gare de Guebwiller, mise en vente en 2018, a été rachetée par deux investisseurs. Le projet, sélectionné parmi neuf autres par la ville, a pour ambition de faire du bâtiment un pôle gastronomique italien d’excellence avec restaurant, épicerie fine, cave à vins, bar et salon de thé.

Proposer le meilleur de la cuisine italienne aux gourmets alsaciens dans un lieu approprié, c'est le rêve de Cathy Colombo depuis longtemps. Un rêve sur le point de se réaliser. Dans le bâtiment datant de 1870, situé à l’entrée de Guebwiller, qui a servi de gare jusque dans les années 1990, les travaux d'aménagement et de rénovation ont déjà commencé.

La bâtisse au charme désuet a tout de suite conquis Cathy Colombo. "Quand je suis passée devant en février 2019, je me suis arrêtée pour aller la visiter. Et là, je suis restée émerveillée en découvrant ce lieu magique".

Il n’en fallait pas plus pour que l’ancienne enseignante qu’est Cathy Colombo transforme son coup de cœur en projet. "Le soir je dis à mon mari [Maurice], j’ai trouvé le lieu idéal pour ouvrir une épicerie italienne et proposer ce que je veux faire".

L'art culinaire italien, la révélation

Ce que veut faire Cathy vient de lui, Maurice, son deuxième mari, rencontré en 2012. D’origine italienne, de la région des Abruzzes, il l'emmène visiter toute l’Italie. En sillonnant le pays du nord au sud, elle découvre, grâce à lui, toute la richesse et l’authenticité des produits locaux: prosciutto, anti-pasti, risotto, ciabatta, focaccia et tutti quanti.

A Sienne, au cours d’une dégustation chez un épicier, qui prend le temps de parler de ses produits et de leurs origines, c’est la révélation: "Découvrir l’histoire d’un producteur à travers son produit et vice versa, c’est ça que je veux faire passer. Proximité et authenticité."  

L'ancienne gare devient l'Antica Stazione

A la mairie de Guebwiller, Cathy Colombo apprend que la ville met le bâtiment aux enchères pour un prix de base fixé à 250.000 euros. Une vente aux enchères sur Leboncoin qui avait fait le buzz à l'époque (relire notre article de décembre 2018). « On a des amis qui voulaient investir et qui sont tombés sous le charme aussi », explique Cathy.

Avec son ami, Vincent Walter, et désormais associé, elle constitue un dossier. Le 19 juin 2019, leur projet est retenu à l’unanimité par le conseil municipal. Dans la foulée nait la SCI baptisée Antica Stazione, dont ils sont chacun co-gérants à hauteur de 50%.

 

La dolce vita

Le projet, ambitieux, est à la mesure des dimensions du bâtiment. Sur 500 m², une cave à vins dans l’ancienne bagagerie, un restaurant haut de gamme dans l’ex-salle d’attente, une épicerie fine dans le hall central, un bar, un salon de thé, deux petits salons.

L’ancienne verrière sera remplacée par une nouvelle, tout aussi "splendide". Le tout dans l’esprit Slow food, « un mouvement né en Italie en 1986 qui s'opposait à l’installation d’un McDonald's au coeur de la Rome historique, et qui invitait à manger local", rappelle Cathy. Un investissement conséquent de 2,3 millions d’euros englobant l’achat, la rénovation et l’aménagement intérieur. Les banques ont suivi.

 

Du producteur au consommateur

Dans la cave à vins, toutes les régions d’Italie seront représentées. Les vins de Toscane, Vénétie, Piémont, Sicile et les autres seront proposés à la dégustation et à la vente. On y rentrera par l’épicerie fine pour se mettre en bouche, avec ses charcuteries, fromages, pâtes fraîches, sauces, ciabatta et focaccia faits maison par un boulanger.

"On a trouvé en Toscane un producteur de porc noir qui élève une centaine de bêtes en pleine nature, un produit d’exception", s'enthousiame Cathy qui précise tenir à travailler "en direct avec les producteurs pour proposer à la clientèle des produits de qualité mais abordables". Tous ces produits pourront être commandés en ligne sur leur site internet. 

 

Ouverture dès 7 heures

Le bar sera ouvert dès 7 heures du matin, histoire de pouvoir "avaler" son café italien au zinc avant de partir travailler. Derrière le bar, un petit restaurant un peu plus intime, situé dans l'ancienne salle d'attente première classe, accueillera les clients à partir de midi.

Sous la grande verrière, un restaurant de 48 places proposera un menu du jour, "très simple", insiste Cathy Colombo, autour de 14,5 euros. Quatre entrées, quatre plats, quatre desserts, privilégiant des produits frais. "Tous les mois, une région d'Italie sera mise à l’honneur et le troisième jeudi de chaque mois, le restaurant sera ouvert le soir pour une rencontre-dégustation avec des producteurs italiens".

En période estivale, une grande terrasse exposée plein sud, en avant de la verrière, sera ouverte en journée pour accueillir les randonneurs.

Quand sifflera le train

A noter que le quai, en accès direct depuis le futur café, est conservé. "Le projet de l'Antica Stazione ne remet pas en cause la remise en service de la ligne ferroviaire. Le site sera considéré comme un point d'arrêt pour le futur tram-train toujours à l'étude", assure le maire de Guebwiller, Francis Kleitz. 

L'Antica Stazione devrait pouvoir ouvrir ses portes à ses premiers clients au tout début de l'été prochain, en juin 2022.

 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité