INSOLITE - Mulhouse : des avocats vendent leur robe sur "Le Bon Coin" pour protester contre la réforme des retraites

Des avocats du barreau de Mulhouse (Haut-Rhin) ont mis en vente mercredi 19 février leur robe sur le site de petites annonces "Le Bon Coin", une nouvelle opération de protestation contre le projet gouvernemental de réforme des retraites actuellement en discussion à l'Assemblée Nationale. 
Plusieurs tailles sont disponibles du XS au XXL, indique l'annonce postée par l'Union des jeunes avocats (UJA) de Mulhouse
Plusieurs tailles sont disponibles du XS au XXL, indique l'annonce postée par l'Union des jeunes avocats (UJA) de Mulhouse © Union des jeunes avocats (UJA) de Mulhouse
"Vend robe(s) d'avocat, plusieurs tailles disponibles du XS au XXL", peut-on lire sur l'annonce postée mercredi  19 février par l'Union des jeunes avocats (UJA) de Mulhouse, qui explique cette surprenante mise en vente par la "cessation d'activité de nombreux confrères". Les avocats mulhousiens vendent "les robes devenues inutiles en appliquant le pourcentage estimé de confrères qui ne pourraient plus exercer en cas d'application de la réforme" des retraites, explique William Laurent, le président de l'UJA. 

Ces robes "pourront faire les beaux jours d'amateurs de DIY (Do it Yourself, faites-le vous-même, ndlr) ou figurer en bonne place dans un musée des métiers disparus...", peut-on encore lire sur l'annonce. La disparition de leur régime autonome, prévue par la réforme des retraites, fait craindre aux avocats un doublement de leurs cotisations.
 

10 euros pièce 

" On a eu des propositions d'achat", indique Maître Laurent, contacté par France 3 Alsace ce jeudi 20 février. "14 personnes ont répondu pour l'instant". Car le prix de vente, fixé à dix euros, est très bon marché. "Une robe d'avocat coûte entre 500 et 1000 euros", précise-t-il. L'UJA en a collecté "une trentaine". Ce n'est pas la première action de ce type concoctée par l'Union des jeunes avocats. 

La semaine dernière, à l'initiative de cette association, une quarantaine d'avocats se sont allongés sur les marches du palais de justice de Mulhouse pour symboliser le risque de voir 40% des cabinets fermés si la réforme était appliquée. D'autres actions insolites sont envisagées dans les semaines à venir, nous a indiqué William Laurent. Les avocats mulhousiens poursuivent par ailleurs leur mobilisation sous la forme d'une grève perlée, "à raison d'un jour aléatoire par semaine". A ce jour 219 avocats sont inscrits au barreau de Mulhouse.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite retraites économie