INSOLITE. une combinaison de vieillissement pour se mettre dans la peau d'une personne âgée

Mieux comprendre et accompagner les personnes âgées grâce à une combinaison qui simule le vieillissement, c'est l'expérience proposée au personnel d'une résidence sénior à Mulhouse. Le but recherché est de concrétiser les difficultés rencontrées au quotidien par les résidents afin de mieux les accompagner.

Un dispositif capable de vous projeter dans le futur, vous en rêviez ? Avec cette combinaison proposée par Domitys vous allez être servis. Sauf que ce saut simulé dans l'avenir vous amène tout droit vers votre propre vieillesse. Et ce n'est peut-être pas le plus souhaité des voyages dans le temps. Car tout devient plus compliqué, à commencer par bouger, écouter, regarder. Bref, de vivre. Le lot commun de toute personne à partir d'un certain âge. 

Comment ça marche ? Le personnel de la résidence Le jardin d'Edo, à Mulhouse, a testé la combinaison. Il s'agit d'enfiler un certain nombre d'accessoires, le but du jeu étant d'altérer les capacités physiques. Cela commence par un gilet d'une dizaine de kilos et d'une paire de chevillières de plus de deux kilos chacune. Suivent poids au niveau des poignets, gants contraignants, collier cervical en forme de minerve. Enfin pour finir un casque pour réduire l'audition et des lunettes qui rétrécissent et jaunissent la vue. 

Chaque tâche demande un effort supplémentaire.

Arnaud Gehin

Responsable de la salle de restauration Domitys

Il ne reste plus qu'à faire des exercices en vue d'expérimenter le quotidien dans la peau d'un vieux. Et voir ce que ça fait. C'est ça l'idée. Premier d'entre eux : se mettre à table. Notre cobaye, le responsable de la salle de restauration, Arnaud Gehin, a pour tâche de s'assoir, d'utiliser des couverts et de se remplir un verre d'eau. Réaction : "Chaque mouvement est fatigant, chaque tâche demande un effort supplémentaire, comme le simple fait de lever un bras. Pour ouvrir un sachet de thé il faut beaucoup d’attention. J’entends moins bien, j'ai l’impression d’être dans une bulle, d’être coupé des autres". 

Deuxième exercice : éviter de marcher sur des feuilles posées au sol, entr des obstacles. "L’équilibre est plus difficile à trouver, il ne faudrait pas grand-chose pour basculer. Il faut être plus attentif à chaque mouvement". 

Conclusion : voila qui permet de se rendre compte, concrètement, des difficultés rencontrées par les résidents. Et même quand on est formé à cela, ce n'est pas toujours évident, fait remarquer la directrice Domitys Mulhouse, Madeleine Heitz : "Ce dispositif a pour but de sensibiliser des personnes plus jeunes au contact de personnes âgées". Perdre en mobilité, en facultés auditive et visuelle, se sentir lourd, tout devient concret. "Une fois cette expérience vécue, il est beaucoup plus simple d’accompagner la personne âgée, de faire preuve de plus de tolérance et de prévenance à son égard". 

Pour le groupe Domitys, à l'initiative du projet, plus il y aura de personnes sensibilisées au vieillissement mieux ce sera. Salariés, personnel soignants, familles, tout le monde devrait pouvoir se glisser dans la peau d'une personne âgée. Et d'avoir le déclic. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité