• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Végétarienne et critiquée par les bouchers, l'ex-miss France Delphine Wespieser répond: “c'est ma conviction intime”

L'ex-miss France Delphine Wespieser, égérie des producteurs de fruits et légumes d'Alsace, est dans la tourmente car les bouchers lui reprochent son végétarisme. / © Document remis, Fruits et légumes d'Alsace
L'ex-miss France Delphine Wespieser, égérie des producteurs de fruits et légumes d'Alsace, est dans la tourmente car les bouchers lui reprochent son végétarisme. / © Document remis, Fruits et légumes d'Alsace

Delphine Wespieser est très critiquée par les bouchers pour avoir appelé à se passer de viande le lundi (c'est le concept du "lundi vert"). Mais elle maintient ses positions et défend son végétarisme.

Par Vincent Ballester

Malgré les critiques, Delphine Wespieser garde la pêche. Elle est au centre d'une polémique initiée par les bouchers. Tout ça à cause de ses engagements: l'ex-miss France 2012 est végétarienne "depuis [s]es quatre ans". Elle fait partie des 500 signataires d'une tribune (dans l'édition abonné(e)s du Monde) appelant à se passer de viande le lundi: c'est l'appel du "lundi vert".
 

Les bouchers en colère

Le lendemain, le mardi 8 janvier 2019, Delphine Wespieser est interviewée par les Dernières Nouvelles d'Alsace, où elle déclare notamment: "Il n’est pas compliqué d’être végétarien et il faut souligner que cela n’entraîne aucune carence alimentaire. Pour moi, chaque morceau de viande, même bio, c’est un morceau de souffrance." Suscitant alors l'ire des bouchers, presque prêts à lui jeter des tomates.

Les bouchers sont en tout cas décidés à ne pas afficher la publicité pour le navet confit dont Delphine Wespieser vante les mérites (elle est l'égérie des producteurs de fruits et légumes d'Alsace). Une affiche pourtant vieille de deux ans, et ce alors que l'ex-miss France n'a jamais caché qu'elle était végétarienne
 

Mais Delphine Wespieser renvoie ses contradicteurs dans les choux et campe sur ses positions, comme elle l'a expliqué au micro de France 3 Alsace: "J'ai une réelle empathie pour les animaux. [...] Je ne force pas les gens à devenir végétariens, c'est juste ma conviction intime. [...] C'est juste un document qui incite les Français, une fois par semaine, à réduire leur consommation de viande!"
 

Sur le même sujet

Bande-annonce : Ensemble, c'est mieux !

Les + Lus