VIDEO. Les années mobylette en Alsace : quand ces véhicules étaient un passeport pour la liberté

Pour les Alsaciens qui ont passé leur jeunesse dans un village entre les années 1960 et 1990, la mobylette n’était pas qu’un moyen de transport. C’était un art de vivre, un passeport pour la liberté.
Dominique Mann sur un cyclomoteur du musée de la moto de Bantzenheim.
Dominique Mann sur un cyclomoteur du musée de la moto de Bantzenheim. © France Télévisions / Nicolas Meyer

Le musée de la moto, aussi appelé la "grange à bécanes", se trouve à Bantzenheim (Haut-Rhin, voir sur la carte ci-dessous). Il présente les principaux modèles de cyclomoteurs utilisés en France de 1930 à 1990. 

Au départ ces véhicules sont utilitaires. Ces deux-roues permettent de se rendre au travail ou faire des courses. Lorsque le pouvoir d’achat augmente dans les années 1960, les foyers peuvent s’équiper d’une voiture. Les mobylettes passent aux mains des jeunes. C’est une révolution.
 


Dominique Mann est président de l’association du musée, il a vécu son adolescence dans les années 1970 à Pfastatt (Haut-Rhin). Il nous raconte avec nostalgie son expérience du cyclomoteur (voir la vidéo ci-dessous). "Comme beaucoup de jeune je voulais ma mobylette. A l'âge de 14 ans, j’ai d’abord hérité de celle de ma mère mais ça n’allait pas du tout, il fallait la redémarrer à chaque arrêt... Il n’y avait pas d’embrayage." 

"J’ai acheté un modèle plus performant mais il a fallu la relooker. J’ai enlevé les jambières et les sacoches, ça faisait pépère. Par contre la selle longue permettait  de se coucher en roulant pour aller plus vite et lorsqu’on sortait entre copains, je pouvais proposer à une copine de monter à l’arrière."
 

La mobylette a marqué la jeunesse des Alsaciens.


La mobylette c’était un moyen d’être plus libre, sortir du village de s’éloigner des parents. C’est le moment des premières sorties, des premiers flirts, les vacances au camping. Dominique nous dit avec émotion : "Quand je monte sur une mobylette, je rajeunis, j’ai 15 ans, tous les souvenirs reviennent." 

L’histoire de la mobylette s’arrête au début des années 1990. Même les modèles les plus répendus sont aujourd’hui prisés par des collectionneurs. La MBK 51 et la Peugeot 103 SP ont particulièrement marqué les années 1980. L’évolution du cyclomoteur n’est pas terminée, les adolescents les utilisent toujours mais il s'agit de scooters ou de vélos électriques. C'est une autre histoire.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto musée culture témoignage société