VIDEO. Dans ce lycée agricole, un simulateur de conduite pour apprendre aux lycéens à manœuvrer tracteurs et pelleteuses

Afin de préparer les futurs exploitants à manœuvrer des engins agricoles, le lycée de Rouffach (Haut-Rhin) a fait l’acquisition d’un simulateur de conduite spécial. Il leur permet d’apprendre à tracer un sillon, labourer droit ou diriger un tracteur en toute sécurité. Il s'agit le premier équipement du genre en Alsace.

Ils n’ont pas leur permis de conduire et sont pourtant déjà au volant d’une moissonneuse-batteuse de plusieurs tonnes. Mais sur un écran. Exercice du jour : apprendre à déchaumer en ligne droite.

Le simulateur pourrait faire croire à un jeu vidéo. Assis face à un grand écran, joystick en main, les élèves sont installés sur un siège qui présente les mêmes commandes qu’un engin agricole. Mêmes les vibrations ressenties dans une cabine sont reproduites. Plus vrai que nature.

"C’est bien pour une première utilisation, avant de conduire de vrais tracteurs ou de vraies moissonneuses-batteuses", apprécie une lycéenne. Même si certains de ses camarades, qui ont déjà piloté des engins agricoles « pour de vrai », pointent quelques limites. "Si on remplit trop un godet de tracteur, le siège bascule un peu, mais moins que dans la réalité", constate l'un des élèves, ce que confirme une autre : "Ce n'est pas les mêmes sensations. Et puis on est que sur des écrans, on ne voit pas bien sur les côtés."

Avec ce simulateur – le premier en Alsace -, le lycée agricole de Rouffach (Haut-Rhin) voulait justement garantir cette équité entre élèves. Car tous ne pas sont issus de familles d’agriculteurs et donc familiers avec ces impressionnantes machines. "Il y a beaucoup de jeunes qui ne connaissent rien et qui découvrent complètement ce milieu, constate leur enseignant, Erik Utard. Ce genre d’outil permet justement de dégrossir une grande partie de leur apprentissage." 

Il présente aussi le grand avantage de pouvoir s’entraîner toute l’année, sans être tributaire des conditions météo et des saisons. Mais il ne reste toutefois qu'un complément puisque les élèves continuent de recevoir aussi des formations de vrais engins.

Limiter la casse des débutants

Le simulateur peut imiter quatre machines agricoles différentes : tracteur, moissonneuse-batteuse, pelle à chenille et chargeur télescopique. Un investissement de 120.000 euros subventionné par la région Grand Est, et qui va permettre de faire des économies. Car la machine limite les casses mécaniques des débutants sur les vraies engins, et sur de vraies cultures.

Elle a aussi pour objectif d’apprendre aux futurs exploitants à acquérir tout de suite les bons réflexes : "Il y a beaucoup d’élèves qui ont déjà conduit sur l’exploitation de leurs parents, mais sans forcément mettre la ceinture de sécurité, remarque Hubert Peugnet, représentant de la société qui commercialise le simulateur. Là, la machine ne démarre pas tant qu’on ne boucle pas sa ceinture."

Le simulateur pourra être découvert à l’occasion de journées portes ouvertes au lycée, le 18 mars 2023, de 9h à 17h.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité