Haute-Marne : dernière ligne droite pour voter pour les meilleures Idées Inspirées

Pour la deuxième année consécutive, le Conseil départemental de Haute-Marne a lancé un grand concours de projets innovants et créatifs. Ces Idées Inspirées sont ouvertes au vote du public jusqu'au 11 octobre. Plus de cinquante projets et 40.000 votes ont déjà été comptabilisés.

A une dizaine de jours de la clôture du concours, Jérôme Nicolas et Christelle Delacour sont en tête des votes pour leur projet de réhabilitation du domaine du Moulin de Trimeule.
A une dizaine de jours de la clôture du concours, Jérôme Nicolas et Christelle Delacour sont en tête des votes pour leur projet de réhabilitation du domaine du Moulin de Trimeule. © Jérôme Nicolas et Christelle Delacour
Ils sont tombés amoureux du site. Quand Jérôme Nicolas et sa sœur Christelle Delacour ont découvert l'an dernier le domaine du Moulin de Trimeule à Marnay-sur-Marne, ils ont tout de suite vu les choses en grand. Actuellement en pleine rénovation du moulin, la fratrie envisage d'installer d'ici au printemps prochain neuf hébergements insolites et un camping trois-étoiles.

« L'idée, c'est de vraiment partager notre amour du site, explique Jérôme Nicolas. On a rénové des toitures, on a déjà changé des menuiseries. Le but est de remettre en état ce moulin petit à petit et lui redonner son âme d'antan. Ensuite, ce lieu sera ouvert aux visiteurs et ça permettra de découvrir la nature de la Haute-Marne puisque le moulin se situe aux abords d'un ruisseau tufeux, ce qui est une particularité de notre région. »
 
Jérôme Nicolas et Christelle Delacour envisagent d'installer des hébergements insolites comme ce dôme permettant de dormir à l'abris à la belle étoile.
Jérôme Nicolas et Christelle Delacour envisagent d'installer des hébergements insolites comme ce dôme permettant de dormir à l'abris à la belle étoile. © Domaine du Moulin de Trimeule

Convaincus de la pertinence de leur projet, Jérôme et Christelle ont déposé leur candidature au concours des Idées Inspirées de la Haute-Marne, dans la catégorie Nature. Protection du patrimoine, thérapie par les plantes locales, initiation pédagogique à la botanique et la vie sauvage, la catégorie accueille des projets divers et variés. À moins de deux semaines de la clôture des votes du public, le Domaine du Moulin de Trimeule caracole en tête.

Pour Jérôme Nicolas, « ces votes sont une belle reconnaissance pour notre projet et un beau soutien. Ça nous donne aussi une belle visibilité avant notre ouverture en février prochain »
 

Ce concours permet aussi de communiquer sur la Haute-Marne et de dire au public qu'il y a des lieux ici à faire découvrir. Ça permet de changer le regard sur le département.

Christelle Delacour - propriétaire du Domaine du Moulin de Trimeule

Des catégories Nature, Haut-Marnais et Savoir-faire


Dans la catégorie intitulée Haut-Marnais, les projets mettent en valeur l'histoire et le patrimoine locaux, mais aussi et surtout les habitants du département. Des lieux de paroles et d'échange, des projets sociaux, éducatifs, culturels ou solidaires. Là encore l'éventail des idées est très ouvert.

Le jeune Chaumontais Adrien Vallée souhaite lui mettre en lumière ces habitants dans une série documentaire consacrée au département« Ma démarche est de m'intéresser à tout ce qui concerne les mémoires collectives et individuelles de Haute-Marne, d'où le titre de ces documentaires À nos mémoires. On a énormément d'histoires que l'on ne met pas en valeur, qui sont un peu oubliées. L'idée est d'aller à la rencontre de ceux qui ont vécu ces histoires et d'aller ressortir ces choses-là. »
 
Adrien Vallée a réalisé une vidéo pour présenter sa série documentaire À nos mémoires consacrée à la Haute-Marne. ©Adrien Vallée
 
Claire Houillons s'est elle présentée dans la catégorie Savoir-Faire. La Chaumontaise envisage de changer de vie professionnelle pour se lancer dans la création artisanale de savons. Elle voit donc le concours des Idées inspirées comme un tremplin. 

« Au départ, j'ai commencé par faire mes propres produits cosmétiques et je me suis dit pourquoi pas en faire mon métier. Du coup, le concours des Idées inspirées va m'apporter de la visibilité, pourquoi pas des contacts en vue de la création de mon entreprise. Depuis mon inscription au concours, j'ai déjà eu des contacts avec des personnes qui étaient intéressées par mes produits et qui voulaient m'en acheter... Donc on sent déjà un effet positif. »
 
Avec son projet de savonnerie artisanale, Claire Houillons est candidate dans la catégorie Savoir-Faire.
Avec son projet de savonnerie artisanale, Claire Houillons est candidate dans la catégorie Savoir-Faire. © Claire Houillons

Un prix aux Idées inspirées lui permettrait d'obtenir une récompense de plusieurs centaines d'euros. De quoi participer peut-être à l'ouverture de son laboratoire de cosmétiques et d'obtenir l'homologation de ses produits par les autorités sanitaires.

« Ne pas rougir d'être haut-marnais »

Les Idées Inspirées de la Haute-Marne sont nées en 2019. Le Conseil départemental de Haute-Marne cherchait alors un nouveau levier pour mettre en valeur l'image du département et de ses savoir-faire. 
 
En 2020, le Conseil départemental a lancé la deuxième édition du concours des Idées inspirées de la Haute-Marne.

Dès sa première édition, cet appel à projets a connu un beau succès avec près de 80 projets présentés et 60.000 votes du public. Pour la vice-présidente du conseil départemental et présidente du jury des Idées Inspirées, Anne-Marie Nédélec, le concours a déjà parfaitement rempli sa mission
 

L'idée, c'était vraiment de montrer aux Haut-Marnais qu'ils n'avaient pas à rougir d'être haut-marnais. De leur montrer qu'eux aussi avec de la créativité et de l'inventivité et qu'ils étaient capables de faire des choses intéressantes et originales.

Anne-Marie Nédélec - Présidente du jury des Idées inspirées

Samuel Zunino garde lui aussi un très bon souvenir de la première édition du concours. Cet « artisan pastier » installé à Cusey dans le sud de la Haute Marne a conçu des pailles écologiques fabriquées à base de pâtes alimentaires. Une alternative au plastique qui lui a permis de remporter le premier prix du jury de la catégorie savoir-faire ainsi que le prix coup de cœur de la Chambre de Commerce et d'industrie Meuse Haute-Marne.
 
Samuel Zunino utilise ses pâtes pour fabriquer des pailles écologiques.
Samuel Zunino utilise ses pâtes pour fabriquer des pailles écologiques. © Samuel Zunino

Le concours a permis au gérant du Champ des Mille Pâtes de franchir un cap dans son projet. « Ces prix et le concours m'ont offert une belle visibilité sur tout le département et même au-delà. Mes pailles sont sorties au mois de juillet et j'en ai livré jusqu'en Bretagne. Ça a été une très bonne rampe de lancement pour moi comme pour les autres projets. En plus, les prix m'ont permis d'investir dans de la publicité et dans du matériel spécifique pour fabriquer les pailles comme je voulais. »


Des projets innovants et inscrits dans le terroir

Ancien candidat, Samuel Zunino fait désormais partie du jury des Idées Inspirées, avec une idée bien précise de ce qu'il attend. « Il faut de l'innovation surtout et il faut essayer aussi de rester dans du terroir aussi, d'essayer de travailler avec des produits haut-marnais ou limitrophes. Et puis, sans avoir une idée révolutionnaire, il faut une idée au moins ingénieuse »

Cette année, la date limite pour déposer un projet aux Idées Inspirées a été fixée au 30 septembre. Les internautes auront ensuite jusqu'au 11 octobre pour voter avant l'annonce des résultats début décembre.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation économie nature artisanat patrimoine culture