Paris 2024 : à 74 ans, ce Haut-Marnais a été choisi pour porter la Flamme Olympique

Depuis ce lundi 15 janvier, on connait les noms des heureux anonymes désignés et triés sur le volet pour accompagner, dans son parcours, la Flamme Olympique des Jeux de Paris 2024. A 74 ans, le Haut-Marnais Raymond Pitoiset vient d'apprendre qu'il fait partie des retenus. Un honneur pour cet inlassable sportif qui n'y croit toujours pas.

Il a bien failli manquer l'appel. "Si si répondez" lui intime notre journaliste Stéphane Moccozet présent avec Raymond Pitoiset ce lundi 15 janvier alors que le retraité attendait de savoir si son profil avait été retenu. "Je ne réponds pas tout de suite parce que je me dis que c’est encore des attrape-nigauds" s'était amusé le sportif en regardant son portable sonner. C'est donc par téléphone que le coureur aura appris la nouvelle. Et à en croire le sourire qui se lit sur son visage au moment où il décroche, c'est une bonne nouvelle : "c’est officiel, je suis porteur de la Flamme" dit-il en raccrochant à l'équipe de France 3 Champagne-Ardenne, les yeux un peu embués par l'émotion. Raymond Pitoiset a à peine les mots pour décrire la joie et la fierté qu'il ressent, sûrement encore un peu abasourdi par la responsabilité qui sera la sienne le 28 juin prochain lors du passage de la Flamme Olympique en Haute-Marne. "Ah bah là, j’ai le palpitant qui tape un peu. Je ne m’attendais jamais à ça. C’est un exploit" réalise Raymond Pitoiset. "Ça représente beaucoup de choses car je ne le vivrai qu’une fois, pas deux. De courir avec la Flamme, même si ce n’est que sur 200 mètres, tout le monde ne peut pas le faire" se rend compte le retraité après quelques minutes.

Un palmarès flamboyant

C'est le vice-président de l'association des joggeurs chaumontais (AJPC), Dominique Hennequin, qui a porté la candidature de Raymond Pitoiset pour devenir porteur de la Flamme car "c'est une figure haut-marnaise du sport amateur et de la course à pied" peut-on lire dans sa lettre. "Ça me paraissait très important de lui rendre hommage suite à son parcours qui est exceptionnel car c'est quand même quelqu'un qui a fait plus de deux fois le tour de la Terre" nous explique-t-il. Car Raymond Pitoiset n'a pas seulement créé l'AJPC, il est aussi un sportif chevronné et ce, depuis toujours. "Il a participé et terminé plus de 600 courses : 180 courses de 10km, 160 semi-marathons, 50 marathons, 10 éditions des 100km de Rimaucourt..." la liste de sa lettre de candidature n'en finit pas. En 2001, le Haut-Marnais a même participé au mythique marathon de New-York. 4 heures, 11 minutes et 7 secondes dont les souvenirs de chaque kilomètre sont précieusement conservés dans un album photo. "J’ai utilisé 7 appareils photos jetables" s'amuse le désormais porteur de la Flamme Olympique.

A 74 ans, Raymond Pitoiset cour toujours, 4 fois par semaine. "J’ai commencé à faire du sport à 9 ans et j’ai arrêté un an quand je suis partie à l’armée. Mais même à l’armée, pendant mes classes, ils nous faisaient crapahuter. J’étais à la base 113 de Saint-Dizier en 1970. Là, ils nous faisaient crapahuter dans la neige et depuis, je n’ai jamais arrêté" se souvient-il. Pour le retraité, le sport est devenu vital : "Ça m’apporte du bien-être. Si je ne cours pas, je ne suis pas bien, je suis électrique. Je fais mes abdos tous les jours et je fais mes étirements matin, midi et soir" nous raconte-t-il.

Ca va faire le buzz au niveau du club et même au niveau du territoire

Dominique Hennequin, vice-président de l'AJPC

Depuis ce lundi 15 janvier, on connaît donc "80% des 11 000 personnes qui vivront l'expérience unique de porter la torche sur les Relais de la Flamme Olympique et Paralympique de Paris 2024". Ils ont été dévoilés dans la matinée mais le Comité Olympique garde encore en réserve quelques noms d'anonymes et de personnalités qui seront révélés au plus près de l'évènement. La Flamme Olympique, elle, doit traverser le département de la Haute-Marne à partir du 28 juin prochain après son arrivée à Marseille à bord du Belem au mois de mai. "Ça va faire le buzz au niveau du club et même au niveau du territoire" se réjouit d'avance Dominique Hennequin après avoir appris la nouvelle. De son côté, Raymond Pitoiset attend désormais les instructions et rêve déjà à ce moment qui s'annonce inoubliable : "c’est presque de la marche, la Flamme va s’éteindre si je vais trop vite" s'amuse-t-il en riant à notre micro.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité