Ils investissent pour produire 2500 tonnes de champignons

La culture de champignons s’agrandit en Haute-Marne. L’usine de Chevillon développe largement sa production grâce à 18 nouvelles salles en construction. Près de 200 personnes seront recrutées.

Champ'Yonne voit les choses en grand : 2 500 tonnes de champignons seront cultivées chaque année dans son usine de Chevillon en Haute-Marne. Le site deviendra ainsi le septième plus gros producteur de France. “Aujourd’hui, on produit uniquement des pleurotes. On produit de l’ordre de 140 tonnes par an avec un objectif qui sera d’avoisiner les 300 tonnes”, détaille Sébastien Maltot, le directeur du projet. 

"Je ne produirai jamais assez pour satisfaire la demande que l’on a aujourd’hui sur le marché de Rungis"

Sébastien Maltot, le directeur du projet

Depuis 2017, le site produit des pleurotes, dès le mois de septembre des champignons de Paris seront également cultivés à Chevillon dans 18 grandes salles. Pour accueillir cet agrandissement l’entreprise a déboursé 8 millions et demi d’euros dans ces nouveaux équipements. "Quand j’aurais mes 18 salles de construites, mes 27 salles au total, je ne produirai jamais assez pour satisfaire la demande que l’on a aujourd’hui sur le marché de Rungis”, ajoute le directeur du projet.  

Chaque jour, dans cette usine de Chevillon, entre 800 et 1 200 kilos de pleurotes sont récoltés, l’objectif est d’en produire le double grâce à ces travaux. Les clients sont impatients, l’entreprise croule sous les demandes. Grâce à cet investissement, la production aura lieu tout au long de l’année.  

200 postes à pourvoir  

Pour répondre à cet objectif, l’entreprise Champ’Yonne recrute en masse. “Aujourd’hui, nous sommes une dizaine de salariés. Demain, avec la construction, l’objectif est d’atteindre un peu plus de 200 personnes sur le site”, explique Sébastien Maltot, le directeur du projet.  

“Je reçois entre 35 et 40 candidatures par jour, ce qui est très bien. Ça prouve l’engouement des gens autour”, s’enthousiasme Sébastien Maltot. Ces 200 salariés seront sur le site d’ici 1 an et demi, le temps que les travaux et que cette production importante se mette en place.  

Chevillon parfaite pour la culture de champignons  

Cette usine de Chevillon dispose de l’emplacement idéal pour la culture de champignons. “On est bordé par la Marne d’un côté et le canal de l’autre, on a une hydrométrie naturelle sur le site", détaille Sébastien Maltot. Les températures sont également optimales. "On a un lissage des températures. On a certes des hauts et des bas de - 10 à - 30 degrés. Mais grâce à la Marne, on reste sur une hydrométrie assez constante”, sourit le directeur du projet. Ce dernier espère ainsi que Chevillon deviendra le nouvel eldorado des champignons.