EN IMAGES - A 930 m, le quotidien des habitants d'Aubure, le plus haut village d'Alsace, avec 80 cm de neige

De la neige, ils en ont chaque hiver. Mais de mémoire d'Auburien, plus autant depuis une quinzaine d'années : près d'un mètre, tombé en trois jours mi-janvier. Avec le redoux, elle s'est un peu tassée, mais les 400 habitants du village vivent encore dans un épais manteau blanc. Avec le sourire.

Plusieurs centimètres de neige plongent Aubure dans une ambiance cotonneuse et joyeuse : luge à volonté pour Lumi, 2 ans 1/2, et son papa.
Plusieurs centimètres de neige plongent Aubure dans une ambiance cotonneuse et joyeuse : luge à volonté pour Lumi, 2 ans 1/2, et son papa. © K. Gélébart/France Televisions

Aubure, perché à 930 m d'altitude, est le plus haut village d'Alsace. A ce titre, les habitants sont habitués à des hivers bien plus rigoureux et enneigés qu'en plaine : leur quotidien est rythmé par les trottoirs à dégager, les combinaisons à enfiler pour aller à l'école, en luge, les pneus neige à ne surtout pas oublier... Mais ce mois de janvier 2021 restera dans les annales comme le plus blanc depuis une quinzaine d'années. Leur vie en est donc un peu chamboulée. Mais surtout enchantée.

 

Sur le chemin de l'école

Dès le CE2, les petits Auburiens partent chaque matin pour Ribeauvillé. Départ du car 7h15... quand il arrive à grimper! Pas de transport scolaire les 14 et 15 janvier, au moment des fortes chutes de neige (et d'arbres), et quatre jours plus tard, il met dix bonnes minutes à manoeuvrer dans les rues du village, les tas de neige le long des routes compliquant la tâche de la conductrice... qui finit par réussir à contourner le rond-point pour acheminer les enfants.

Pour les plus jeunes, c'est plus simple, et bien plus amusant : le chemin de l'école se fait à luge!

Pas question de déneiger complètement le chemin de l'école : il faut que les luges puissent glisser!
Pas question de déneiger complètement le chemin de l'école : il faut que les luges puissent glisser! © O. Barthélémy/France Televisions

 

Priorité : déneiger

Les axes secondaires ne sont pas déneigés par les services départementaux, charge donc à la commune de les prendre en charge. "Il y a environ 8 km de route sur la commune, donc en aller-retour, ça fait 16..." Et Jean-François Parmentier les connaît par coeur. Il est agent technique depuis 33 ans à Aubure, le seul de la commune. Il a été sur le pont six jours consécutifs en cette mi-janvier. "Le jeudi, j'ai démarré à 7h, et je suis rentré chez moi vers minuit. Et le lendemain, rebelote dès 7h! Mais ce n'est pas une corvée, je le fais plutôt avec plaisir. Et c'est ma mission d'aider les gens."

Le tracteur de la commune, équipé pour le déneigement, sillonne le village dès tôt le matin. A son volant, Jean-François Parmentier, ouvrier communal depuis 33 ans.
Le tracteur de la commune, équipé pour le déneigement, sillonne le village dès tôt le matin. A son volant, Jean-François Parmentier, ouvrier communal depuis 33 ans. © K. Gélébart/France Televisions
Quand Jean-François Parmentier a fini de déblayer la neige, il n'oublie de faire tomber les stalactites des toits, pour qu'ils ne blessent personne.
Quand Jean-François Parmentier a fini de déblayer la neige, il n'oublie de faire tomber les stalactites des toits, pour qu'ils ne blessent personne. © K. Gélébart/France Televisions

Mais à Aubure, le déneigement, c'est l'affaire de tous : une grande solidarité existe dans le village pour venir à bout des tas de neige accumulés. Il faut parfois aider les plus âgés, même si certains ont encore un bon coup de pelle! René Maire est l'une des mémoires du village : à 85 ans, il se réjouit de revoir un hiver "comme dans sa jeunesse". "C'est bon pour les sources et la nappe phréatique. Nous, on vit en altitude et on dépend de l'eau de source. Les sols ont besoin de cette neige."

René Maire compte 85 hivers au compteur... et toujours un aussi bon coup de pelle!
René Maire compte 85 hivers au compteur... et toujours un aussi bon coup de pelle! © K. Gélébart/France Televisions

 

L'épicerie : le refuge

Pendant trois jours, Aubure a été presque coupé du monde : les chutes de neige, et d'arbres, ont rendu les routes impraticables entre jeudi 14 janvier dans la soirée et samedi 16. Même l'épicière n'a pas pu monter. Christel Adoneth a repris le seul commerce de la commune début décembre. Elle habite la plaine et a donc été contrainte de laisser les portes closes pendant deux jours. Les clients sont ravis de la retrouver, le pain frais, le journal et tous les produits qu'elle propose. "C'est ma mission d'être là pour eux!" 

L'épicerie est le coeur du village : un commerce essentiel, mais aussi un lieu de rencontres. Lorsque la situation sanitaire le permettra, la nouvelle propriétaire ouvrira un salon de thé.
L'épicerie est le coeur du village : un commerce essentiel, mais aussi un lieu de rencontres. Lorsque la situation sanitaire le permettra, la nouvelle propriétaire ouvrira un salon de thé. © K. Gélébart/France Televisions

 

Record de neige depuis 2006

Avec près d'un mètre tombé en deux jours, cet épisode neigeux est le plus important depuis quinze ans. Et du haut de leurs 930 m d'altitude, les Auburiens s'en réjouissent plutôt que d'en voir les inconvénients. "J'ai vécu ça quand j'étais petite, je suis contente que mes filles aient la chance de connaître un tel hiver au même âge", sourit cette maman de trois enfants. "Nous, on vient d'arriver il y a 4 mois, on est en train de construire, explique cette autre, qui emmène son fils à l'école, les pieds dans la neige. Et c'est pour ça qu'on est là : le calme, la nature, les paysages... Cette neige, c'est génial! Pour notre premier hiver, on est baptisé!"

Les centimètres de neige se sont accumulés en trois jours. Le redoux a un peu entamé la couche, mais elle reste impressionnante dans les rues d'Aubure.
Les centimètres de neige se sont accumulés en trois jours. Le redoux a un peu entamé la couche, mais elle reste impressionnante dans les rues d'Aubure. © K. Gélébart/France Televisions
Aubure en blanc pour quelques jours encore : de nouvelles chutes de neige sont attendues pour le week-end du 23 et 24 janvier.
Aubure en blanc pour quelques jours encore : de nouvelles chutes de neige sont attendues pour le week-end du 23 et 24 janvier. © K. Gélébart/France Televisions

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo