Cet article date de plus de 9 ans

Stocamine, dix ans après l'incendie

Le 10 septembre 2002, un incendie se déclarait au fond de la mine de Wittelsheim devenue centre de déchets ultimes

Le 10 septembre 2002, un incendie s'est déclaré au fond de la vieille mine de Wittelsheim  devenue l'unique centre de déchets ultimes en France à la fin des années 90. Dix ans après, retour sur l'histoire sans fin des déchets hautement toxiques.

Que doit on en faire? les sécuriser au fond? les remonter à la surface? La question n'est toujours pas réglée par l'Etat. La préfecture du Haut-Rhin a promis une nouvelle réunion en octobre.

Créée en 1991, la société Stocamine avait été autorisée par arrêté préfectoral du 3 février 1997 a exploiter à Wittelsheim un "stockage souterrain réversible de déchets industriels pour une durée de 30 ans". Le 12  septembre 2002, un incendie s'est déclaré dans le bloc 15, entraînant la suspension de l'activité de stockage.

Seul site souterrain de déchets ultimes en France, Stocamine n'a fonctionné que de 1999 à 2002, année où l'activité a été interrompue suite à un incendie. Il abrite 42.000 tonnes de déchets dont 23.000 de classe 1 (résidus d'incinération, déchets amiantés) et 19.000 de classe 0 (terres polluées, déchets chromiques, arseniés, phytosanitaires, mercuriels) Stocamine est une filiale à 100% des Mines de potasse d'Alsace (MDPA) contrôlées par l'Etat. (avec AFP)

 

Stocamine, dix ans après l'incendie

Stocamine, dix ans après l'incendie par France3Alsace

Le reportage de M. Pouchin - D. Becker - X. Schuffenecker - M. Heyer
noms des personnes interviewées disponibles dans "subtitles
"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
stocamine écologie environnement