INFOGRAPHIES. Confinement : suivez l'évolution de l'épidémie de Covid-19 dans le Grand Est

Depuis le début de la crise sanitaire, Santé Publique France fait un point quotidien sur la propagation de l'épidémie de Covid-19. Au 7 avril 2021, la région Grand Est compte 2.711 personnes hospitalisés dont 485 en réanimation. Le taux de personnes vaccinées (au moins une dose) atteint 15,5%.

Transfert d'un patient Covid.
Transfert d'un patient Covid. © Benoit de Butler. France Télévisions

Depuis le retour du confinement, samedi 3 avril 2021, la situation sanitaire continue de se dégrader dans la région Grand Est.
Les hôpitaux, et notamment les services de réanimation, sont surchargés et continuent d'accueillir de nouveaux patients chaque jour. Les taux d'incidence restent élevés, supérieurs à 200 cas positifs pour 100.00 habitants dans chaque département, excepté le Haut-Rhin (163).

Les hôpitaux saturent

Depuis mardi 6 avril 2021, le taux d'occupation des lits de réanimation dans la région dépasse les 100%, avec encore 54 nouvelles admissions le mercredi 7 avril. Un chiffre qui a augmenté régulièrement. Il y a deux semaines, les lits en réanimation n'étaient occupés qu'à 85%.

Mercredi 7 avril, 2.711 personnes sont hospitalisées pour cause de Covid-19. Un niveau identique au 10 février dernier, quand le pic de la deuxième vague était passée. 

La suroccupation des lits de soins intensifs a de lourdes conséquences.
"La réanimation consomme beaucoup de personnel, alors les hôpitaux déprogramment des opérations de chirurgie, comme c'est le cas à Nancy", explique le Pr Christian Rabaud, infectiologue. "Mais avant et/ou après leur service en réanimation, les patients covid sont encore à l'hôpital, et prennent la place des patients de médecine habituelle."

L'avancement de la campagne de vaccination

15,5% des habitants du Grand Est ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19.
Un chiffre supérieur à la moyenne nationale (14,6%), mais avec des disparités selon les départements. Les taux d'incidence étaient élevés dans la région au moment des dotations de vaccins.

La Moselle (18,3%) et les Vosges (17,9%) sont les départements où l'on est, au 7 avril, le plus vacciné.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé, le 12 février dernier, une livraison de 30.000 doses de vaccins supplémentaires pour la Moselle, alors très touchée par l'épidémie.

A l'inverse, le Bas-Rhin (13,6%), le Haut-Rhin et la Haute-Marne (14,3%) sont moins avancés dans leur campagne de vaccination.

Le taux d'incidence toujours élevé

Même si on remarque son léger fléchissement ces derniers jours, le taux d'incidence (nombre de cas positifs pour 100.000 habitants) dans le Grand Est est de 252,8. Toujours important, mais bien en-dessous du niveau national : 332,3.
"La baisse observée ces derniers jours est encourageante, mais je reste prudent. Les chiffres doivent baisser pendant plusieurs jours pour amorcer une vraie tendance", précise le Pr Rabaud. La baisse du taux d'incidence aura des effets sur les services de réanimation avec un décalage de deux à trois semaines.

L'Aube affiche le plus taux de la région : 434, alors que le département est soumis à des mesures renforcées depuis le 26 mars, soit une semaine de plus que les autres territoires du Grand Est.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19 confinement