Les 4 communes champardennaises où on ne capte aucun réseau avec son téléphone mobile

Publié le Mis à jour le

La Champagne-Ardenne compte quatre communes qui ne sont couvertes par aucun opérateur téléphonique. L'Etat compte y remédier en promettant une aide financière aux opérateurs. Les habitants devraient avoir du réseau d'ici mi-2017.

En Champagne-Ardenne, le téléphone mobile, passe presque partout, tout opérateur confondu. Presque, car seul le département des Ardennes compte quatre commune où le téléphone ne passe pas : Exermont, Lametz, Marquigny et Sapogne-Feuchères.



Le gouvernement vient de promettre 30 millions d'euros en France afin que les opérateurs de téléphonies mobiles puissent couvrir ces zones blanches, a indiqué mardi 23 février le ministère de l'Economie.



La couverture sera réalisée soit par les collectivités locales concernées - l'Etat remboursant ensuite la facture - soit par des agents de l'Etat. La liste des communes concernées - qui doit être publiée mercredi au Journal officiel - a été arrêtée après 1 200 tests, réalisés ces derniers mois.



800 autres zones blanches

Un guichet a par ailleurs été mis en place au sein de l'Agence du numérique pour identifier 800 sites prioritaires, à l'écart des centres-bourgs, qui ne sont actuellement pas couverts, mais qui présentent un intérêt, notamment touristique. La couverture de ces sites sera prise en charge à 50% par l'Etat et à 50% par les collectivités locales, a-t-on indiqué à Bercy.

Enfin, conformément à un accord passé en mai 2015, les opérateurs de téléphonie mobile doivent fournir la 3G d'ici mi-2017 aux 2 200 communes qui ne sont actuellement pas couvertes.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité