Quatre astuces pour se débarrasser de son sapin de Noël après les fêtes

Noël est passé et à l'aune de la nouvelle année se pose déjà la question de l'avenir de ces conifères. Les plus fraîchement décorés pourront tenir un mois tout au plus. Pour les autres, installés dès la première heure, il va falloir décider de leur sort, mais pas n'importe comment !

Sur 89 % des ventes, les Français préfèrent le sapin aux épines naturelles qu'artificielles. Un choix louable, mais qui implique certaines responsabilités pour le propriétaire, même pour un mois. Comment bien s'occuper de son conifère une fois les fêtes achevées ? On vous dit tout.

Le déposer dans un point de collecte

Abandonner son sapin sur le trottoir est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros. Gare donc aux solutions de facilité qui peuvent vous coûter cher. Plutôt que de le délaisser sur le trottoir, le roi des forêts pourrait bien avoir une seconde vie grâce à vous, si vous le déposez par exemple dans un point de collecte municipal. À Saint-Dié-des-Vosges par exemple, des aires de stockage ouvrent gratuitement à partir du mercredi 3 janvier 2024.

Du côté de Nancy (Meurthe-et-Moselle), neuf points de collectes seront ouverts dès le 29 décembre 2023 jusqu'au 29 janvier 2024 : Cours Léopold, au pied de l'obélisque Place Carnot, ou encore sur les ports de plaisances et au Parc Sainte-Marie.

    Nos confrères de France Bleu Lorraine Nord ont listé, eux, les dates des ramassages des sapins en Moselle. À Metz (Moselle), seulement pour les habitants qui ne peuvent pas se déplacer, un système de ramassage sera mis en place dès janvier aux heures et jours de collecte des ordures ménagères par l'Eurométropole. Attention, les sapins ne doivent pas dépasser 1,50 mètre.

    Pour les autres communes de Lorraine, n'hésitez pas à contacter le service de ramassage des déchets verts de votre commune pour savoir où se trouvent les points de collecte et à quelles dates.

    Autre solution, vous pouvez opter pour le dépôt dans certains magasins ou jardineries qui proposent de récupérer votre conifère en échange d'un bon d'achat de leur enseigne.

    Le broyer à la déchetterie

    L'arbre peut aussi être broyé à la déchetterie. Les copeaux de bois ainsi formés pourront servir à pailler les sols et protéger les plantes des températures trop basses. Cette solution a aussi l'avantage d'enrichir les sols par la dégradation de ses copeaux. Attention à ceux qui ont reçu de la mousse blanche, ils devront faire l'objet d'un traitement spécifique en déchetterie en amont.

    Le replanter dans son jardin

    Avec le broyage, c'est le scénario le plus écologique. Mais pour cela, il faut absolument que votre arbre dispose encore de ses racines. C'est souvent le cas pour les conifères vendus en pot par exemple. Vous pouvez donc le replanter dans votre jardin, mais avant n'hésitez pas à le placer quelques jours dans une salle lumineuse plus froide afin d'éviter ainsi le choc thermique.

    Il est aussi possible de le garder en pot à l'extérieur, à condition de le rempoter tous les deux ans pour assurer sa croissance.

    À noter qu'il est illégal de replanter son sapin n'importe où dans la nature, cela pourrait déséquilibrer l'écosystème selon l'Office national des forêts. Seuls les arbres qui poussent naturellement dans l'environnement sélectionné sont acceptés. Les conifères, avec leurs grandes aiguilles qui se décomposent lentement, peuvent provoquer une asphyxie et une acidification localisées du sol.

    Le réutiliser comme combustible

    Le sapin est aussi un bois de chauffage, pas le plus efficace ni le plus propre, car il laisse des traces à l'intérieur de votre cheminée. Néanmoins, il peut vous dépanner pour vous chauffer ou allumer un barbecue la saison venue.

    Pour cela, l'arbre doit sécher 24 à 36 mois avant de pouvoir être brûlé. Regardez l'état de l'écorce avant de l'utiliser, si elle se détache très facilement, vous pouvez utiliser le bois, sinon attendez encore un peu. L'arbre doit être déshydraté.