Manifestation contre la réforme des retraites : 2.000 manifestants à Strasbourg, 350 à Mulhouse jeudi 6 février

Une nouvelle journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites du gouvernement a été organisée ce jeudi 6 février. En Alsace, environ 2.000 personnes ont défilé à Strasbourg et 350 à Mulhouse.
6 février 2020, manifestation contre la réforme des retraites à Strasbourg
6 février 2020, manifestation contre la réforme des retraites à Strasbourg © Jérôme Gosset/ France Télévisions
A Strasbourg, le cortège s'est élancé ce 6 février vers 14h15 de la place de la Bourse. Environ 2.000 personnes avaient répondu à l'appel de l’intersyndicale CGT, FO, FSU, Solidaires, et les mouvements de lycéens et d’étudiants (FIDL, MNL, UNL, UNEF) pour protester contre la réforme des retraites. Un nombre sensiblement identique à celui de la dernière journée de mobilisation, le 24 janvier dernier. Des lycéens et des étudiants ont ouvert la marche encadrée par un dispositif policier assez important mais qui est resté à distance des manifestants.
Lycéens et étudiants en tête du cortège de la manifestation contre le projet de réforme des retraites le 6 février 2020
Lycéens et étudiants en tête du cortège de la manifestation contre le projet de réforme des retraites le 6 février 2020 © Jérôme Gosset/France Télévisions


Le local de campagne d'Alain Fontanel, une fois de plus pris pour cible

Les manifestatnts se sont ensuite arrêtés quai des Bateliers devant la "Fabrique", le QG de campagne d'Alain Fontanel, candidat soutenu par la République en Marche aux prochaines élections municipales de Strasbourg. La façade a été recouverte d'autocolants et de graffitis comme le 30 janvier dernier. Les forces de l'ordre qui étaient à une trentaine de mètres ne sont pas intervenues et le cortège a repris sa route dans le calme.
  
"La Fabrique", le local de campagne d'Alain Fontanel, recouvert d'autocollants par les manifestants
"La Fabrique", le local de campagne d'Alain Fontanel, recouvert d'autocollants par les manifestants © Jérôme Gosset/ France Télévisions
Le gros des manifestants s'est dispersé dans le calme vers 16h00 place Kléber. Mais une centaine d'entre-eux s'est rendue devant le commissariat de police de la ville pour réclamer, dans le calme, la libération de trois jeunes (un majeur et deux mineurs) interpellés ce matin lors d'une manifestation contre la réforme du bac au lycée Marie Curie. Le parquet a annoncé que les deux mineurs allaient être libérés. Selon nos confrères des DNA, ils étaient en garde à vue pour des faits de vols en réunion et de participation à un groupement en vue de commettre des dégradations.

A Mulhouse, la mobilisation a été bien moins importante que lors des précédentes journées de grève. 350 personnes environ ont parcouru le centre-ville dans le calme.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie manifestation retraites