• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Etat des routes : les motards de la Marne expriment leur colère à la foire de Châlons

Des motards en colère en opération escargot - Image d'illustration / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne
Des motards en colère en opération escargot - Image d'illustration / © Tiphaine Le Roux / France 3 Champagne-Ardenne

Une trentaine de motards de la Marne comptent se rendre en début d'après-midi, ce samedi 31 août, à la Foire de Châlons pour interpeller les élus sur l'état des routes départementales qu'ils jugent de plus en plus dangereuses. 

Par Céline Lang

"Depuis que l'entretien des routes est une compétence du conseil départemental, l'état général des voies ne cesse de chuter. Cela ne peut plus durer". Mickaël Mathieu est le coordinateur de la Fédération française des motards en colère de la Marne (FFMC51). Ce samedi après-midi, à partir de 13h30, il compte bien manifester son mécontentement auprès des élus départementaux, accompagné d'une trentaine de ses camarades. 

"Nous allons partir de la station Total de Recy, explique-t-il. Puis nous allons montrer aux motards quelques endroits particulièrement dangereux, avant de nous rendre à la Foire de Châlons, où nous espérons être reçus par le président du Conseil départemental". Un tour à moto qui vise à dénoncer ce qu'ils considèrent comme un "mauvais" entretien des routes.

Il y a beaucoup de nids de poules. Le Conseil départemental ne refait jamais complètement la voirie. Il se contente de mettre des pansements. C'est très dangereux pour nous.
- Mickaël Mathieu, coordinateur de la Fédération française des motards en colère de la Marne -


Et le motard de rappeler que les bouches d'égout - qui peuvent devenir très glissantes lorsqu'ils pleut - pourraient être déplacées, pour éviter de se retrouver sur les trajectoires, tout comme il serait utile de signaler par des panneaux la pose de plots en béton le long des voiries. 

Plus de prévention


Mais le coordinateur marnais insiste : au delà de ces travaux d'infrastructure, il faut revenir à une sécurité routière fondée sur la prévention.

Aujourd'hui, la prévention routière est axée sur la répression, plus que sur la prévention en elle-même. L'éducation à la sécurité ne se fait plus de la même façon qu'avant auprès des jeunes. Nous demandons plus de sensibilisation, en amont, pour que les automobilistes se comportent enfin en citoyens.
- Mickaël Mathieu, coordinateur de la Fédération française des motards en colère de la Marne -

Rendez-vous est donc donné ce samedi 31 août, avec l'espoir d'être reçus par les élus. Pour le moment, les motards en colère disent n'avoir reçu aucune réponse du Conseil départemental. Ils resteront donc devant l'entrée de la Foire pour distribuer des tracts et faire signer une pétition. 
 
Un exemplaire du tract des motard en colère de la Marne concernant l'entretien des routes. / © FFMC51
Un exemplaire du tract des motard en colère de la Marne concernant l'entretien des routes. / © FFMC51

 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus