Témoignage. Il récupère les Playmobil de ses enfants et multiplie les expositions dans l'est de la France

Publié le Écrit par Vincent Ballester

Stéphane Lepage est, avec son épouse Chantal, à la tête de l'association Les Playmo de Nico et Ludo, baptisée ainsi selon le prénom de ses enfants. Elle expose de nombreux dioramas Playmobil du vendredi 1er décembre au dimanche 07 janvier, en l'hôtel de ville de Châlons-en-Champagne (Marne). Au passage, une animation "cache-cache Playmobil" a lieu le mercredi 20 décembre à 14h00.

Les Playmobil, chez les Lepage, c'est une histoire de famille. Et ce à plus d'un titre. Elle commence avec le patriarche, Stéphane, aujourd'hui 53 ans et ancien cadre de la grande distribution (durant 30 années : maintenant, son métier, c'est le Playmo).

"C'est une longue histoire", précise le passionné auprès de France 3 Champagne-Ardenne. Tant mieux, ce sont les meilleures. "[Avec mon épouse Chantal], on a deux garçons : Nicolas, 27 ans, et Ludovic, 17 ans." Et ces Playmobil étaient les leurs. En tout cas à l'origine...

"Leur passion s'est un peu estompée au fil des années. En 2015, on a décidé de ranger la salle de jeux, qui était pleine de Playmobil. On ne voulait pas jeter." Surtout pas, malheureux... "On préférait donner."

L'appel du diorama

Mais la télévision s'en est mêlée. "On a vu un reportage sur des fous qui organisaient des expositions. J'ai proposé à mon épouse qu'on se lance dans ce genre d'évènements."

Et voilà, "on a - un peu - subtilisé les Playmobil des garçons", euphémise le papa... Ce qui est l'origine récurrente de bien des histoires de gens passionnés : par exemple celle de Nathalie, née à Montmirail (Marne) et passionnée de l'époque victorienne... à la sauce Playmobil. Toujours en contact avec France 3 Champagne-Ardenne, c'est d'ailleurs elle qui a prévenu de l'arrivée en terres champenoises de Stéphane Lepage, vivant à Rosière-aux-Salines, au sud de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

"On avait déjà la passion. Il y avait beaucoup de Playmobil à la maison. Mais on ne réalisait pas de scènes." Aussi appelées dioramas dans le milieu. Ceux de Dominique Béthune, interviewé en 2022 (et sa femme en 2023), sont particulièrement renommés. Les premiers de Stéphane Lepage remontent à 2018.

En 2021, il a fini par ériger une association, Les Playmo de Nico et Ludo (des prénoms de ses fils), pour organiser les expositions aux quatre coins de l'est de la France. "Il n'y en avait alors pas beaucoup." Plus rarement en dehors, même si cela arrive : il a maintenant lui aussi sa petite réputation. "Au début, mes deux garçons m'ont dit que j'étais un peu fou, et que ça n'allait jamais fonctionner." Ils se trompaient.

Le médiéval à l'honneur

"Le Playmobil, c'est vraiment familial. Et c'est un exutoire. On se plonge dedans. On écrit une scène, on essaye de raconter une histoire. Et puis on ajoute plein de détails. C'est avec ces dioramas qu'on partage notre passion."

Le Playmobil, c'est un exutoire.

Stéphane Lepage collectionneur et exposant passionné de Playmobil

Une passion qui fait rencontrer du monde. Et amène des histoires (après tout, c'est le slogan de la marque). "On rencontre des passionnés comme nous : moi, mon épouse, mes enfants... Un jour, j'exposais dans ma commune, et un monsieur arrive. Il me dit qu'il a plein de Playmobil, qu'il fait des scènes chez lui. Je lui ai demandé de me montrer... et c'était impressionnant, ses dioramas faisaient de 20 à 25m². Mais il avait peur d'exposer en public. On a fini par réussir à le faire venir dans notre exposition. Et maintenant, il nous suit, il nous aide quand on fait de gros dioramas. C'est une petite fierté, et une belle histoire." 

"Et c'est intemporel. Playmobil, ça existe depuis 1974. Il créé plein d'anecdotes, comme ce parent qui va dire à son enfant qu'il jouait avec ce même véhicule étant petit. Ça fait un peu retomber les adultes en enfance, et fait scintiller les yeux des enfants." Surtout quand il y en a beaucoup. Et c'est le cas Stéphane Lepage, qui possède (notamment) un paquet figurines de chevaliers et de murs de châteaux. Son dada, c'est le médiéval.

Il décline aussi sa passion sur le thème féérique, du sport, et bien d'autres. Avec le point d'honneur à s'adapter aux demandes des personnes, entreprises, et institutions faisant appel à ses services.

Un Lorrain qui expose loin

La dernière en date, et pas des moindres, c'est la mairie de Châlons-en-Champagne (Marne). Le passionné expose carrément sous les ors des salons de l'hôtel de ville (localisé sur la carte ci-dessous).

Alors évidemment, on trouve une scène de vendanges. Et l'équipe de basket est aux couleurs de l'équipe Champagne Basket (avec pour adversaire Nancy, évidemment). "On ne propose jamais la même chose."

Il peut se le permettre. Chez lui, il y a une pièce de 15m² pour exposer les Playmobil. "Il y en a une autre de 20m² où tout est classé dans des boîtes en plastique selon les références, et les personnages sont rangés dans des casiers. Mon garage me sert d'atelier pour fabriquer des décors. Et je loue un box de 30m² pour stocker les dioramas..." Fort heureusement, la famille ne prévoit pas de déménager. Le déplacement des dioramas nécessite néanmoins la location d'un utilitaire de 20m². 

"On a une quinzaine de dioramas au rez-de-chaussée de l'hôtel de ville." Pour l'anecdote, l'équipe municipale s'est étonnée de voir Stéphane Lepage débarquer du jour au lendemain en mairie avec tous ses Playmobil. "On expose dans la salle des pas perdus. À l'étage. Il y a la salle des mariages. Et la salle des commissions. Ainsi que le couloir." On s'y perdrait presque (voir la publication Facebook du maire Benoist Apparu, qui met les Playmobil à l'honneur ci-dessous).

L'exposition a été inaugurée le vendredi 1er décembre 2023, après trois jours d'installation (c'est beaucoup, mais c'est nécessaire). Elle prendra fin le dimanche 07 janvier 2024 (initialement le dimanche 31 décembre, mais il y a eu trop de succès). L'accès est libre entre 14h00 et 19h00. À noter : une animation destinée aux petits (et grands) a lieu le mercredi 20 décembre : elle consiste à retrouver des Plamyobil dissimulés et/ou anachroniques présents sur certains dioramas.

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité