Six ans après la mort de Johnny Hallyday : "être fan, c’est l’aimer toute sa vie"

Johnny Hallyday est mort le 5 décembre 2017. Ce 5 décembre 2023, les fans de Johnny lui rendent hommage. Une journée, chaque année, particulière pour Jacky Blavier et les membres du groupe 100% Fan de Johnny Hallyday, de Rock'n'roll et de Blues.

Émouvants. Les hommages, les mots d'amour, les souvenirs pleuvent sur la page Facebook du Groupe 100% Fan de Johnny Hallyday, de Rock'n'roll et de Blues.

5 décembre 2017, 5 décembre 2023. Six ans que l'artiste est décédé. Six ans que la vie sans lui n'a plus le même sens pour ses fans. C'est ainsi pour Jacky Blavier, le président de l'association créée à Epernay (Marne) au lendemain de la mort de l'artiste. "Ce jour-là une partie de moi est morte et plus rien ne sera comme avant", dit-il.

Chez lui à Epernay, le siège de l'association, Jacky Blavier se souvient. Des souvenirs qui décorent son appartement, qui embellissent sa vie pour toujours. "La disparition de Johnny, c'est au quotidien, mais le 5 décembre, c'est quand même la date de son décès. Les souvenirs reviennent. J'en ai plein en tête, de ma rencontre avec lui, de tous les concerts que j'ai faits. De l'annonce par mon fils de son décès à 5h du matin, il y a six ans. De la fois où je l'ai rencontré à Saint-Trop, à Paris, à Epernay". Tout se mélange, les moments de joie mais aujourd'hui, la tristesse l'emporte. "Tout ce que l'on a vécu avec Johnny est plus fort que tout", précise encore Jacky. 

En communion

Ce matin du 5 décembre 2023, Jacky Blavier, c'est aussi adressé à l'ensemble des fans de son association. Pour être tous ensemble par la pensée, par les mots. Chaque 5 décembre sera un moment de recueillement, à partager. Il dit à tous, à quel point, il revit, depuis six ans, ce 5 décembre, comme en 2017.

Avec la même douleur et la même intensité d'émotion, " je vis la disparition de mon idole chez lui à 22h10 dans sa villa la Savannah à Marne-la-Coquette, entouré de Laeticia, Jade, Joy et ses proches, Je me souviens du message bouleversant de Laeticia  disant : J’écris ces mots sans y croire, pourtant, c’est bien cela. Mon Homme n’est plus". Jacky Blavier dit aussi : "cette nuit, comme tous les ans, je ne dormirai pas".

J'ai vu le concert de la fenêtre de chez mes grands-parents et je suis tombé en extase devant l'homme, devant Johnny.

Jacky Blavier, président du Groupe 100% fan de Johnny Hallyday, de rock'n'roll et de blues

Être fan, c'est à ce point être en communion. C'est continué, par de là la mort, à faire vivre la mémoire de son idole. Ce 5 décembre, Jacky regardera en boucle le film " A nos promesses" qui raconte le dernier road trip du chanteur sur la route 66 aux Etats-Unis. "C'est le dernier film que ses potes ont fait, Pierre Billon notamment, à quelques jours de sa mort, reprend Jacky Blavier. En le regardant, on ne peut pas faire autrement que d'avoir la larme. C'est émouvant, parce qu'à la fin du film, ils sont dans sa salle de cinéma à Marne-la-Coquette et Johnny sentait qu'il allait partir. Et ils l'ont visionné ensemble dans cette salle de cinéma. On sait alors que Johnny est malade et ses copains aussi le savent. Mais ils rigolent ensemble. C'est un grand moment ce film. On voit Johnny dans ce road trip qui trouve une petite chienne sur la route 66. Il la ramène à la maison et cette petite chienne-là, elle est toujours chez Laetitia. Elle s'appelle Cheyenne".

Jacky Blavier appellera aussi plusieurs amis de Johnny. "Et peut-être, je serai en visio avec les copains de Johnny depuis Saint-Barth et Laetitia. L'année dernière j'avais loupé leur appel, car il y a un gros décalage horaire. Cette fois, je vais veiller plus tard". 

Fan depuis l'âge de 11 ans

Fan depuis 60 ans. Jacky Blavier continuera, jusqu'à la fin de ses jours, à faire vivre la mémoire de son idole Johnny Hallyday. Et cette passion a débuté il y a bien longtemps. La première connexion avec l'artiste se fait grâce à Europe 1 et l'émission SLC Salut les Copains. J’ai entendu la chanson Souvenirs, Souvenirs et cela a été un déclic pour moi. Cette chanson-là m'a pris aux tripes". Il a alors 11 ans. "Un an après, j'étais chez mes grands-parents qui habitaient Epernay sur l'esplanade Charles de Gaulle où il y avait un auditorium à l'époque. Et, en 1962, Johnny a chanté. J'ai vu le concert de la fenêtre de chez mes grands-parents et je suis tombé en extase devant l'homme, devant Johnny. Et depuis, je suis resté fidèle à Johnny, je ne l'ai jamais critiqué. Je l'ai toujours aimé, aimé tout ce qu'il a fait jusqu'à sa mort". 

Jacky devient alors fan absolu. Il ne ratera aucun concert. Ira même aux mariages du chanteur, celui avec Adeline, puis avec Laetitia. Dans le public bien sûr. Loin d'imaginer qu'après la mort de son idole, il deviendrait un intime de la famille. 

Avant, on se réveillait le matin, il y avait toujours un concert à venir. On réservait les places, il y a avait toujours tout un tas d'évènements et là maintenant, il n'y a plus rien.

Jacky Blavier, président du Groupe 100% fan de Johnny Hallyday, de rock'n'roll et de blues

"Johnny, je l'avais rencontré avant l'association. Mais le reste, toutes ces rencontres se sont passées depuis 5 ans, depuis que l'on a fondé l'association. On a décidé de faire des hommages à Johnny et j'ai essayé de contacter les musiciens, les auteurs, les copains de Johnny. Ils se sont déplacés à chaque fois lorsque nous avons fait une manifestation. Je suis fier de l'association, je suis fier de ce que l'on a fait parce que maintenant, on côtoie les proches. Tout à l'heure, je vais appeler Pierre Billon, le pote de Johnny. Je l'appelle souvent, mais en particulier le 5, je vais aussi appeler son photographe. Cela m'a permis d'être en contact avec les amis. Ceux qui ont vécu avec lui, jusqu'au dernier jour de sa mort. Et ça, pour moi, c'est une grande fierté et c'est un honneur aussi. Cela atténue un peu de cette tristesse parce que l'on est comme dans une famille. Dans une famille, lorsqu'il y a un deuil, on se retrouve et on parle. Johnny est toujours là finalement".

Pas comme avant

Les liens se sont noués aussi, petit à petit, avec celle qui fut la dernière femme de Johnny. Laetitia Hallyday sera touchée très vite par les hommages qu'organise l'association de Jacky Blavier. 

"La connexion avec Laetitia, elle s'est faite il y a cinq ans, à la création de l'association. Je suis souvent en relation avec son attaché de presse ou ceux qui gèrent son emploi du temps. Petit à petit, on a sympathisé. Elle m'a invité à l'inauguration de l'esplanade à Paris Bercy il y a deux ans en VIP. Je suis allé la chercher à l'aéroport Charles de Gaulle, avec des copains qui la connaissent bien. On a discuté pendant une heure avec elle. Là, elle vient de m'envoyer une invitation pour le vernissage de l'exposition Johnny à Paris. Je ne fais pas partie de la famille, mais je fais partie des intimes. C'est très touchant. C'est un truc qui me prend vraiment au cœur".

"Johnny n'est plus là et rien ne sera jamais plus comme avant, répète encore Jacky Blavier. Avant, on se réveillait le matin, il y avait toujours un concert à venir. On réservait les places, il y avait toujours tout un tas d'évènements et là maintenant, il n'y a plus rien. C'est ça le problème, c'est que nous n'envisageons plus rien, à part la sortie d'un nouvel album avec des chansons inédites. Mais, il n'y a plus les annonces de concerts, les tournées et ça, ça manquera toujours. Nous achetions nos billets, 6 mois, un an à l'avance, et pendant un an, on pensait à ce concert. Maintenant ce n'est plus pareil. Il y a un manque, obligatoirement" 

Jacky Blavier et toute la communauté de l'association 100% fans s'accrochent à tout ce qu'ils font depuis la mort de l'artiste. "Bien sûr, il y a le décès, mais il y a aussi tout ce que l'on a fait et ce que l'on va faire pour Johnny. Tout cela surpasse le jour du décès. Samedi, (le 9 décembre) nous rendrons hommage à Johnny à l'église Saint-Pierre, Saint-Paul d'Epernay. C'est la 3e messe que l'on fait en hommage à Johnny. Cette fois, il y aura une chorale de 35 personnes, ça va être prenant et à la fin, il y a toujours la bénédiction des motos".  

En 2024, les évènements ne manqueront pas non plus. "Deux cars partiront aussi pour l'exposition de Johnny à Paris. Un le 23 mars qui est complet et un le 4 mai. On a les évènements qui se préparent comme à Saint-Mémmie le 20 et 21 octobre 2024. On ne sait pas encore quels copains de Johnny seront là, mais je vais commencer la prospection début janvier. Et puis cela continue; On a un programme qui est vaste".

Être fan de Johnny, "C'est être fan d'une idole, c'est être fan du rock'n'roll. C'est aimer toute sa vie, tout ce qu'il a donné pour nous les fans. Et il en a donné en 60 ans de carrière. Et ça, ça ne finira jamais. C'est grandiose. L'œuvre qu'il laisse, c'est monumental". 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité