Ardennes : en famille, ces agriculteurs donnent du goût au sans gluten

Le projet est devenu 100% familial. Toute la famille travaille à la production de ces produits sans gluten. / © Sandra Julien, FTV.
Le projet est devenu 100% familial. Toute la famille travaille à la production de ces produits sans gluten. / © Sandra Julien, FTV.

Le Salon "Voyages et Saveurs" au Parc des Expositions de Reims ce week-end, met en valeur les produits régionaux. Rencontre avec L’Atelier Contal. Un producteur artisanal et familial, basé dans les Ardennes, spécialisé dans le bio et le sans gluten.

Par Sandra Julien

Un food-truck de crêpes dans un salon de saveurs, original. Mais un Food truck qui propose des crêpes salées et sucrées à base de farines bio et sans gluten. Ça l’est encore plus ! C’est le moyen le plus attrayant, trouvé par Vincent Contal, pour mettre en avant ses farines bio, sans gluten et ses biscuits sucrés et salés aux lentilles et au sarrasin, bio et sans gluten également.

Originaire des Ardennes, Vincent Contal est fils d’agriculteur. Il aurait voulu devenir cuisinier ou pâtissier. Mais une autre destinée le ramène à la réalité. Celle-là, plus près de lui et de ses origines. Il reprend l’affaire familiale en 1988 et devient paysan. De ceux qui sont attachés à leur terre, qui l’aiment, la respectent et la rendent plus vivable.

En 2008, avec son épouse, Frédérique, ils décident ensemble, de se lancer dans la production de farines sans gluten mais en maîtrisant toute la chaîne. "D’abord, les semis, dans un sol sain, net de toute repousse de céréales. Puis, la récolte, à l’aide d’une moissonneuse, elle aussi nettoyée de toute céréale étrangère. Pour s’assurer qu’aucun autre grain ne vient troubler la récolte". Ils investissent dans un trieur optique, placé dans un bâtiment, à l’écart. "Enfin, pour éviter tout mélange et tout contact avec le gluten, on a investi dans un moulin sans gluten en 2009".
 

"Un trou de souris"

Précurseur, Vincent Contal, en est un. Il n’a pas trouvé une niche, mais comme il le dit lui-même, s’est engouffré dans « un trou de souris ». Ses efforts ont été récompensés par une certification Bio Ecocerte et une autre, attribuée par l’Association Française des Intolérants au Gluten (l’AFDIAG). Fort de ces deux sésames, il a signé une charte de qualité pour, enfin, fabriquer ses propres produits (la coopérative d’Isigny Sainte-Mère pour le beurre et la mimolette, la Ferme du Pré pour les œufs, la chocolaterie Michel Cluzel et un producteur de sucre bio équitable).
 
La boutique de l'atelier Contal est installée au salon des saveurs à Reims. / © Sandra Julien, FTV
La boutique de l'atelier Contal est installée au salon des saveurs à Reims. / © Sandra Julien, FTV


Le 20 décembre 2019, il ouvre sa propre biscuiterie, à Banogne-Recouvrance (Ardennes), non loin de sa ferme et de ses terres. 800.000 euros d’investissements ont été nécessaires. 18% proviennent des aides apportées par la Région Grand Est et la banque publique d’investissement. Le projet est devenu 100% familial.

Frédérique, mon épouse, a démissionné de son emploi de formatrice en Droit et développement d’activité commerciale. Mon fil, Rodolphe, ingénieur des mines et sa petite amie, ont quitté Lille, pour participer à l’aventure.
-Vincent Contal, agriculteur


Les farines sans gluten, la biscuiterie, le Food truck de crêpes, participent à satisfaire les besoins d’une partie de la population, cela ne fait aucun doute, aujourd’hui. Mais Vincent Contal n’en n’est plus à un pari près. Il a aussi réussi à donner du goût au sans gluten. Il suffit simplement de mettre la main dans un de ses paquets de biscuits, des recettes qu’il a lui-même mises au point. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus