Cette rue va redevenir la star d'Instagram : "toujours des couleurs, les pavés feront penser à une forêt"

Connue pour ses pavés peints de toutes les couleurs, la rue de Tambour avait fini par perdre ses couleurs à Reims (Marne). Depuis ce lundi 24 juin, des travaux ont commencé pour lui redonner de sa splendide, mais cette fois dans un autre code couleur.

La vie en couleurs, c'est toujours plus sympathique. C'est en tout cas ce qui se dit dans la rue de Tambour à Reims (Marne). Depuis 2019, la rue tient la réputation insolite de lieu le plus instagrammable de la ville, grâce à ses pavés peints en couleurs vives. D'abord de toutes les couleurs à l'initiative des commerçants de la rue, les pavés ont vu les couches de peinture disparaître petit à petit. Alors, cette année, la Ville de Reims a décidé de remettre le couvert à partir du lundi 24 juin, mais cette fois, en choisissant un code couleur particulier.

"On aura du bleu au centre, qui fait penser à un ruisseau, puis on aura cinq teintes de vert différentes, qui ramèneront un peu de verdure et de fraîcheur sur les côtés", explique Cédric Lecas, moniteur peinture à l'Établissement et service d'aide par le travail (ESAT) "Les ateliers de la forêt de Tinqueux", qui a remporté l'appel d’offres pour cette mission.

VIDÉO : Connue pour ses pavés peints de toutes les couleurs, la rue de Tambour, aussi appelée la rue la plus instagrammable de Reims (Marne), avait fini par perdre ses couleurs. Des travaux ont commencé pour lui redonner de sa splendide, mais cette fois dans un autre code couleur

La rue peinte par des personnes en situation de handicap

Équipé de genouillères, il peint méticuleusement chaque pavé avec son équipe : "toutes les personnes présentes ici sont en situation de handicap. Ils sont fiers de faire ça, contents comme tout. C'est très connu la rue de Tambour ! Ils vont être fiers de venir ici avec leurs amis, la famille, dire que ce sont eux qui ont fait ça. Enfin, il n'y a pas qu'eux... Moi aussi !"

Edgar, un des habitués de l'équipe, ne boude pas son plaisir : "moi ça me plaît de faire ça. Ce n'est pas souvent qu'on fait des choses comme ça, c'est même la première fois. Bon, ça a l'air facile comme ça, mais quand on est équipés, qu'on a les genouillères et tout ça, c'est fatigant ! Il faut être minutieux, il y a des gestes précis à faire. Cette semaine, on a du beau temps, il ne fait pas froid. Les difficultés, ce sera peut-être au niveau du temps les prochaines semaines".

En effet, si les travaux ont commencé sous le soleil, ils devraient prendre au total "deux ou trois semaines", affirme Cédric Lecas. Il faut dire que pavé par pavé, peindre 650 mètres carrés, c'est long. Un laps de temps pendant lequel les travailleurs de l'ESAT sont en contact permanent avec les commerçants de la rue, qui leur fournissent, entre autres, les rafraîchissements.

Un plus pour les commerçants de la rue

Pour eux, la coloration des pavés est un vrai plus. "Les gens se déplacent pour voir la rue. Je vais de temps en temps en Italie, et c'est vrai que des amis de là-bas avaient vu des vidéos ou des articles sur la rue, ce qui est quand même incroyable", se souvient Hervé Gadory, qui tient une boutique de décoration dans la rue.

De là à ramener plus de clients aux commerçants ? "Pas vraiment non. Peut-être pour les restaurants, mais pas pour moi. Mais c'est toujours plus sympa d'arriver à la boutique en passant par une rue qui est colorée, surtout qu'il s'agit de la plus ancienne rue de Reims", souligne le commerçant, qui a vu les pavés se colorer différemment au fil des années.

"Je sais que cette année, le but avait aussi été de ne pas refaire comme l'année précédente, avec tous les coloris. Ils ont préféré une unité. Avec ça, le vert qu'on n'a pas dans la rue, on va peut-être l'avoir au sol. Ça va être positif pour tout le monde", sourit-il, en espérant que les travaux auront bien avancé d'ici le passage de la flamme olympique dans la rue le 30 juin.

À peine les travaux commencés, les passants s'arrêtent déjà pour poser des questions ou prendre des premières photos. "Ça va être magnifique", se réjouit Maxime, habitant du quartier attristé par la disparition des précédentes couleurs. Encore deux semaines de patience, et il pourra à nouveau profiter de la particularité de la plus ancienne rue de Reims, et même prendre de nouvelles photos à partager sur les réseaux sociaux.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité