EN IMAGES. Les plus belles voitures du 22e Rallye Monte-Carlo historique à Reims

Elles sont parties pour le soleil, direction Monte-Carlo. Ce vendredi 1er février, 111 voitures de collections toutes rutilantes ont pris le départ de cette course mythique. Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Reims. Voici une sélection de ces bolides en images. 
111 voitures étaient au départ du 22e rallye Monte Carlo historique, qui est la plus belle ?
111 voitures étaient au départ du 22e rallye Monte Carlo historique, qui est la plus belle ? © Xavier Claeys - France 3 Champagne-Ardenne
Difficile de faire son choix parmi les magnifiques voitures parties sous la pluie de Reims ce 1er février, pour le 22e rallye Monte-Carlo historique. La sélection est évidemment subjective, mais il faut dire que les propriétaires des 111 voitures engagées dans la course, pilotes amateurs et passionnés par l'automobile rivalisent de soin pour leurs protégées.

Le public est venu en nombre, malgré une météo humide et froide, pour admirer les carrosseries et les moteurs de ces voitures que l'on voyait circuler dans les années 1960 et 1970, au siècle dernier. On y retrouve, non sans nostalgie, la Dyane de papi, la DS de grand-père, l'Ami 6 de tonton, la 104 de maman. Une époque sans radar, sans GPS, sans électronique embarqué, bref, un autre monde qui prend aujourd'hui des airs d'album photos de famille version sépia. 

 
Un beau spécimen de DS23, un modèle datant de 1972.
Un beau spécimen de DS23, un modèle datant de 1972. © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne


Les équipages viennent de partout, de Champagne comme du Japon, de Russie, de Grande-Bretagne, pour prendre place à bord d'une Toyota. Sur la ligne de départ, on croise des Mini Cooper Innocenti, des Jaguar, des Alpine Renault, des Porsche bien sûr et même des toutes petites Vespa 400 (voir ci-dessous) de 1960. Ce modèle rare est représenté en triple exemplaire pour cette édition 2019.

VIDEO - Revoir le départ du Monte Carlo historique à Reims
 
Départ du rallye Monte-Carlo historique à reims le 1er février 2019


Ce Monte-Carlo historique est un vrai paradis des photographes et autres instagrammers. Les admirateurs ont eu tout loisir pour immortaliser les voitures participantes dès l'après-midi., avant qu'elles ne partent du parvis de la cathédrale Notre-Dame de Reims, toutes les deux minutes, à partir de 19 heures pour un périple de 2 500 kilomètres. 

 
 
Trois Vespa 400 de 1960 participent à la 22e édition du rallye Monte-Carlo Historique.
Trois Vespa 400 de 1960 participent à la 22e édition du rallye Monte-Carlo Historique. © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne


Admirer ces voitures, c'est faire un saut dans le passé. Rien que les noms DS, GS, R12 Gordini, Ami 6 ou Simca 1 100 rappellent aux plus de 20 ans une époque pas si lointaine, où seul le plaisir de conduire guidait le secteur automobile. Le confort arrivait lentement dans les habitacles, les moteurs ronronnaient et consommaient, mais ça n'était pas gênant... Le vrombissement autour de la cathédrale de Reims renvoie les spectateurs vers un autre temps et d'autres mœurs.

 
Voici l'Austin Healey de l'équipage 408 qui date de 1959. Elle participe au Rallye Monte Carlo classique.
Voici l'Austin Healey de l'équipage 408 qui date de 1959. Elle participe au Rallye Monte Carlo classique. © X. Claeys France 3 Champagne-Ardenne


Il n'est pas toujours obligatoire d'être connaisseur pour retrouver ses marques. Exemple : qui se souvient de la bonne vieille Ami 6 ? Ou de cette BMW modèle 1800 que l'on voyait circuler en 1965 ? Des générations restent marquées par les noms de l'époque, des modèles qui ont rythmé la vie des amateurs, ou des automobilistes lambda. Il a fallu des mois de préparation pour remettre en selle ces modèles qui ont quitté la route pour dormir au garage quand ils ne sont pas carrément au cimetière. 

 
La BMW 1800 de 1965 conduite par des Français.
La BMW 1800 de 1965 conduite par des Français. © Xavier Claeys
 
L'Ami 6 de 1963, elle vous rappelle quelque chose ?
L'Ami 6 de 1963, elle vous rappelle quelque chose ? © Xavier Claeys

A leur rythme, les pilotes vont rallier l'Ardèche ce samedi 2 février. Avec pour ville étape la commune de Buis-les-Baronnies, en plein cœur de la Drôme provençale. Les premiers concurrents devraient arriver à partir de 10 heures sauf panne, ce qui peut arriver. La fin du périple est prévue le 6 février. L'aventure se terminera par une soirée de gala et de remise des prix dans la Salle des Étoiles du Monte-Carlo Sporting Club. Tenue de soirée exigée : la classe, jusqu'au bout.
 
La Porsche 911 SC de 1979. Impossible de la manquer, au bruit du moteur et la la couleur. Pilotée par une équipage français.
La Porsche 911 SC de 1979. Impossible de la manquer, au bruit du moteur et la la couleur. Pilotée par une équipage français. © X.Claeys




Notre album photo de l'édition 2019 du rallye.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rallye monte-carlo historique sport rallye auto-moto