Jeux Olympiques de 2024 : 19 sites sportifs dans la Marne, les Ardennes et l'Aube vont accueillir des athlètes

C’est officiel, pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, la Marne, les Ardennes  et l'Aube sont sélectionnés pour accueillir dans 19 centres de préparation des athlètes venus du monde entier.
 
Accueillir des athlètes pour les JO : une reconnaissance pour les clubs sportifs des Ardennes et de l'Aube et de la Marne.
Accueillir des athlètes pour les JO : une reconnaissance pour les clubs sportifs des Ardennes et de l'Aube et de la Marne. © Ville de Reims
C’est officiel, les Centres de Préparation aux Jeux (CPJ) olympiques de Paris 2024 ont été annoncés ce lundi 5 octobre 2020. Ces centres sélectionnés dans la Marne, les Ardennes et l'Aube vont accueillir des délégations sportives internationales dans le cadre de leurs préparations aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. "C’est la reconnaissance de la qualité de nos équipements sportifs, de l’engagement des clubs rémois et de la politique sportive de la ville de Reims" a immédiatement twitté ce lundi 5 octobre, Arnaud Robinet, le maire de Reims.
   
L’UCPA Sport Station | Grand Reims pour la natation olympique et paralympique et le water-polo
Le Complexe René Tys pour le badminton olympique, le basketball, le basketball fauteuil, la boxe, l’escrime, la gymnastique artistique, la gymnastique rythmique, le handball, le judo olympique, la lutte, le taekwondo olympique et le tennis de table olympique et paralympique
Le CREPS de Reims pour l’athlétisme olympique et paralympique, l’escrime et le judo olympique et paralympique
Le Gymnase Géo André pour le cyclisme sur route olympique
Le Stade George Hébert pour l’athlétisme olympique
Reims Arena pour le basketball et le basketball fauteuil
© @ willmotte et associés

Le Stade Auguste Delaune pour le football
Stade Auguste Delaune
Stade Auguste Delaune © @Mairie de Reims

Le Stade Louis Blériot pour le football
 

Pour Raphaël Blanchard, adjoint aux sports à la mairie de Reims, c'est une aubaine pour les territoires. "Cette séléction est une très bonne nouvelle " s'exclame Raphaël Blanchard.
Depuis ce matin, c'est la folie, le téléphone n'arrête pas de sonner et tout le monde veut la liste des centres sélectionnés" enchaîne-t-il. La nouvelle est tombée ce matin. C'est le travail porté depuis 2014 qui porte ses fruits, preuve que Reims et Paris sont proches aussi pour pouvoir accueillir un événement aussi important que les J.O reconnaît l'élu.
  Le Creps de Reims s'est réjoui de cette nouvelle. Betheny avec le stade Blériot
Châlons-en-Champagne avec la piscine.Cinq communes sont retenues pour les JO 2024, Troyes, Saint-Julien-les-Villas, Romilly, Nogent et le lac du Temple.
Troyes : Athlétisme olympique, Basketball fauteuil, BMX Race, Boccia,
Escrime, Escrime-fauteuil, Goaball, Gymnastique artistique, Gymnastique rythmique, Trampoline, Triathlon olympique, Triathlon paralympique, Water-
polo.
Saint-Julien-les-Villas  : Basketball, Basketball fauteuil
Romilly-sur-Seine  : Athlétisme olympique
Nogent-sur-Seine  : Basketball, Judo olympique, Taekwondo olympique
Base nautique du lac du Temple  : Aviron olympique, Canoë-kayak sprint
  Le département du 08 n'est pas en reste avec la sélection du complexe du Bois de han à Fumay. Le site des vieilles forges, la maison départementale des sports, le complexe de Bogny-sur-Meuse 
Et enfin,  la salle Reine Bestel à Charleville-Mézières.
Pour le maire, Mathieu Sonnet, l'annonce matinale est une vraie récompense.
" C'est une très bonne nouvelle d'apprendre que le comité d'organisation des JO est pensé à tout le territoire" apprécie l'élu.
Pour notre commune et toute l'intercommunalité, c'est un vrai plus. Pour les commerçants et les habitants faire connaître notre région, c'est une vraie opportunité.
" Nous sommes prêts, car déjà l'année dernière nous avions reçu chez nous les entraînements pour les championnats du monde de Stuttgart"rappelle Mathieu Sonnet.
Fumay est à 1h de l'aéroport de Charleroi, ce qui peut intéresser les membres de la délégation rajoute l'élu.
Des événements culturels et sportifs sont déjà à l'étude pour encadrer la venue de ces prochains athlètes internationaux annonce-t-il.
Les hébergements seront prévus sur notre commune, mais aussi celles des alentours dont Givet, qui est juste à côté ajoute le maire.
Complexe du Bois de Han à Fumay
Complexe du Bois de Han à Fumay © @Ville de Fumay


Le site des vieilles forges reçoit les entraînements pour l'aviron et le canoë kayak.
La maison départementale des sports héberge la boxe et le Judo
Enfin, le e complexe de Bogny-sur-Meuse accueille le Handball
Et enfin,  la salle Reine Bestel à Charleville-Mézières.

"Pour les habitants, c'est une grande fierté, les jeux olympiques sont l'événement le plus regardé dans le monde" se réjouit Raphaël Blanchard. Accueillir toute une délégation d'athlètes et l'aider dans sa préparation assure aux territoires un rayonnement international.
" Faire connaître les Ardennes au monde, c'est aussi faire connaître nos infrastructures qui sont de très belles qualités et permettent à des athlètes de haut-niveau de s'y entraîner tout en profitant d'un cadre magnifique" conclut le maire de Fumay.  619 sites sont retenus sur le territoire français. La totalité des régions et 95 départements sur 101 sont représentés dans cette sélection. Enfin, le futur complexe sportif de Chaumont devrait lui aussi accueillir des sportifs. Cette salle multi-activités "Palestra" vient d'être retenue comme base arrière des Jeux Olympiques de Paris 2024 ! Le complexe chaumontais figurera sur le catalogue des centres de préparation proposé aux délégations olympiques internationales sur les 5 sports suivants :
- Volleyball
- Basketball
- Handball
- Volleyball assis
- Basketball fauteuil
  Jessica Goulin, adjointe à Chaumont en charge des sports l'annonce sur son compte Twtitter. Le compexe Palestra figurera sur le catalogue des centres de préparation qui sera proposé aux délégations olympiques internationales début 2021 pour le Volleyball, Basketball, Handball, Volleyball assis, Basketball fauteuil.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport jeux olympiques