La location de vélo longue durée désormais possible en quelques clics pour les habitants du Grand Reims

Depuis le lancement du service de location longue durée de vélos par le Grand Reims, la boutique Altermove et les accueille et les répare en cas de problème. Un partenariat gagnant-gagnant qui ravit son directeur.

Ça y est, tout roule. Depuis quelques jours, les habitants du Grand Reims peuvent louer des vélos sur une longue durée (un, trois, ou six mois) en quelques clics grâce au nouveau service proposé par la métropole. Une nouvelle qui fait le bonheur d'une boutique partenaire de Transdev Grand Reims : Altermove, qui a su tirer profit du lancement de cette offre. Elle s'étend de 20 à 45 euros par mois. 

"Ça faisait un an qu'on discutait avec Transdev, quand ils cherchaient des partenaires. Je leur ai fait la proposition d'accueillir leurs vélos dans mon commerce parce que leur boutique était trop petite pour accueillir un atelier de réparation et toute l'exhaustivité de la gamme de vélos. Je leur ai donc fait une place dans mon magasin pour les accueillir et aussi pour pouvoir réaliser toutes les opérations de maintenance directement dans nos ateliers", retrace Thomas Murgia, directeur de la boutique située au 6 Parvis Camille Muffat.

Depuis le lancement du service, la boutique accueille alors un agent du Grand Reims qui gère les locations. Sur un peu plus d'une semaine de lancement, c'est entre quatre et cinq clients par jour qui viennent retirer leur vélo de location, moyennant une quarantaine d'euros par mois.

Un partenariat "gagnant-gagnant"

Un partenariat "gagnant-gagnant" pour le directeur de magasin : "on a contrat de maintenance avec eux (Transdev Grand Reims), et ça nous offre une belle visibilité. Ça fait trois ans qu'on a ouvert, le fait que la collectivité nous fasse confiance, c'est une fierté. Cela veut dire qu'on est connus et reconnus sur Reims pour être des professionnels du vélo.

Puis, ça génère du trafic dans la boutique. Si des clients veulent acheter après la location, ils viendront peut-être chez nous. On en a eu pas mal qui nous ont dit qu'ils louaient pour essayer et pour voir s'ils passaient à l'achat ensuite".

Plus de choix à partir du 1er juillet

L'objectif pour les prochains jours ? "Monter rapidement à sept vélos par jour, ce qui équivaut à un par heure environ, parce que ça prend quand même une heure, le temps d'expliquer et de faire toutes les vérifications nécessaires. Ça va aller vite", affirme Thomas Murgia.

L'offre proposée par la métropole s'étoffera aussi dans les prochains jours : "pour la phase de lancement, il n'y a que deux types de vélos disponibles. Mais, à partir du 1er juillet, il y aura des cargos, des tandems... Il y aura beaucoup plus de choix", précise le partenaire de la métropole. D'ici là, il espère voir de plus en plus de monde venir chercher un vélo, parmi les 800 mis à disposition par la métropole rémoise.

L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité