Les micro-brasseries ont la côte

Publié le Mis à jour le
Écrit par LG avec Sophie Dumay
© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

Depuis une dizaine d'années, les micro-brasseries se multiplient en Champagne-Ardenne comme ailleurs. Nous avons rencontré Mathieu Aubert, un ingénieur de l'aérospatial reconverti en brasseur. Il a installé son entreprise "La Bouquine" à Cormontreuil, à coté de Reims.

Les micro-brasseries sont dans l'air du temps depuis une dizaine d'années. Elles fleurissent un peu partout. Sur le territoire de Champagne-Ardenne, cette mode venue des Etats-Unis d'Amérique ne fait pas exception.

Avec cette chaleur, une petite mousse bien fraîche est la bienvenue

Mathieu Aubert a installé, il y a un an et demi sa micro-brasserie "La Bouquine" dans un zone artisanale de Cormontreuil (Marne). Il avait commencé cette activité il y a 5 ans dans son garage, à Verzenay (Marne). Cet ancien ingénieur est revenu sur ses terres natales pour changer de vie.

Au 19e siècle, la Champagne était peuplée de micro-brasseries qui ont fermé au fur et mesure du développement des grands groupes. Depuis, les années 2000, la mode des micro-brasseries a été relancée aux Etats-Unis.

Mathieu parle de ses bières comme l'on parle d'un vin avec un travail revendiqué sur l'amertume. Sans communication particulière, le succès arrive. Mathieu Aubert vient de décrocher une médaille d'or au concours international de Lyon (concours des vins), devant des bières américaines et anglaises. Son plus grand marché se situe en Suisse, et depuis à peine un an, il arrive sur le marché champardennais.

Sachez que vous pourrez déguster une bonne mousse au festival du Cabaret Vert de Charleville-Mézières où 150 futs ont été commandés pour l’occasion (à consommer avec modération).

Voir notre reportage

durée de la vidéo: 02 min 34
Brasserie La Bouquine - Cormontreuil ©France 3 Champagne-Ardenne

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.