Municipales 2020 : le casse-tête de la photo de groupe dans les mairies sans deuxième tour

À Reims, certains badauds ont pu remarquer des membres du cabinet du maire en train de faire de drôles de cent pas. À grandes enjambées, ils mesurent les distances de sécurité à respecter entre les élus pour la traditionnelle photo du conseil municipal.
Les élus du conseil municipal de Reims le 28 mai 2020.
Les élus du conseil municipal de Reims le 28 mai 2020. © FTV
Des dorures au minéral. Depuis des décennies, la traditionnelle photo de groupe des élus du conseil municipal fraîchement élu se tient dans l'enceinte de la mairie de Reims. Les 59 conseillers s'agglutinent sur le somptueux escalier dans l'entrée du bâtiment. Mais ça, c'était avant. À l'heure où la distanciation sociale prime, il faut s'organiser autrement et faire preuve d'ingéniosité. "D'habitude ça prend cinq minutes, ironise Martin Bonne, directeur de cabinet du maire de Reims. Aujourd'hui, l'idée est d'avoir un marquage individuel. L'organisation prendra juste un peu plus de temps."
 
"Pour les photos individuelles des élus, on avait peur de ne pas pouvoir respecter les gestes barrières", explique le Rémois. Finalement, la mairie a opté pour un passage par groupes de cinq élus afin d'éviter l'effet de masse. Mais si la solution a été trouvée pour les photos individuelles, qu'en est-il pour celle qui réunira les 59 élus du nouveau conseil municipal ?
 
 

Un mètre de distance à respecter

Le directeur de cabinet a fait non pas les cent pas, mais de grands pas sur le parvis de l'hôtel de ville inauguré il y a un an tout juste. Exit donc l'escalier intérieur, c'est ici que les élus rémois prendront la pause. Un marquage sera tracé pour que chacun se trouve à un mètre de l'autre, avec une peinture temporaire, monument classé oblige. L'escalier extérieur aidera aussi le futur photographe, afin de créer une illusion d'optique. "On joue sur la largeur des marches et que tout le monde rentre dans le cadre. Avec les marches et la hauteur, la distance ne sera pas toujours visible", explique-t-il.
 
Les distances de sécurité bien respectées avant la photo officielle du conseil municipal de Reims, le 28 mai 2020
Les distances de sécurité bien respectées avant la photo officielle du conseil municipal de Reims, le 28 mai 2020 © FTV
 
Le marquage au sol à bonne distance.
Le marquage au sol à bonne distance. © FTV


Passer d'un escalier couvert à une esplanade très minérale implique quelques adaptations. "Cela veut dire un espace plus grand et des conditions de lumière différentes, observe Vincent Zénon, photographe rémois. Il faudra un plus grand angle pour faire rentrer tout le monde." La distance à respecter pour 59 élus, représentera des rangées d'environ 15 mètres de large. Le photographe a récemment acquis un "hyper grand angle", un 11mm pour les connaisseurs, parfaitement adapté à la situation (comptez plus de 4.000 euros pour son modèle professionnel tout de même). "Grâce à cet objectif, je peux prendre toute la façade de l'hôtel de ville sans prendre trop de recul. Pareil avec la cathédrale", note l'artiste.
 Un hyper grand angle permet de prendre de hauts bâtiments sans avoir besoin de reculer.

Si ce n'est pas Vincent Zénon qui capturera le futur cliché, il n'en a pas moins réfléchi à la question. Le Rémois partage son activité entre la photographie de mode et de mariage. "Le premier aspect de la photo qui va changer ce sont les photos de groupe, par extension les photos de mariage mais je sais pas comment ça va se passer, s'interroge-t-il. La grande photo de famille… les mariés eux-mêmes ne se mettront pas à un mètre de distance. Les gens seront disposés par génération, c'est possible qu'on mette les petits-enfants au premier rang, puis les parents et enfin les grands-parents."

Élus et service communication espèraint qu'il fasse beau. "Mais pas trop, pour éviter d'être en plein soleil et qu'ils ne ferment les yeux", prévient Vincent Zénon dans un sourire. Pour le résultat, la photo officielle a eu lieu sous le soleil ce jeudi 28 mai à 18h50.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections covid-19 santé société photographie culture art