Reims : une centaine de catholiques rassemblés pour le retour de la messe

Sur le parvis de la cathédrale de Reims, des fidèles se sont réunis pour prier, dimanche 15 novembre. Ils demandent au gouvernement l'autorisation des offices religieux pendant le confinement. 
Des catholiques prient devant la cathédrale de Reims pour le retour de la messe, dimanche 15 novembre.
Des catholiques prient devant la cathédrale de Reims pour le retour de la messe, dimanche 15 novembre. © Valentin Cruard / FRANCE TELEVISIONS
Ils étaient près de 150 devant la cathédrale de Reims, dans l'après-midi du dimanche 15 novembre. De fervents catholiques rémois se sont rassemblés pour prier et demander à ce que la messe "ne soit plus considérée comme une activité non-essentielle", précise Clothilde, l'une des deux instigatrices du mouvement local "Pour la messe". Certains étaient à genoux, d'autres en famille, masques sur le nez et distanciations sociales respectées.

''Nous sommes loin d’être des illuminées ! s’exclamait la seconde organisatrice, Emmanuelle, contactée  la veille par France 3. Il faut que le gouvernement comprenne que les offices liturgiques une fois par semaine, c’est aussi vital pour nous. C’est une façon de se nourrir, de communier et de se témoigner de la solidarité."

Si les lieux de culte restent ouverts pendant le second confinement, les messes et autres célébrations n'y sont néanmoins pas autorisées en raison de la dégradation de la situation sanitaire. "Il ne peut pas y avoir d'office religieux, vu la gravité de la situation sanitaire", avait déclaré sur ce propos le ministre de l'Interieur Gérald Darmanin, vendredi 13 novembre sur franceinfo. Il avait ajouté qu'il était prêt à envoyer des policiers "verbaliser des croyants devant des églises" s’il le fallait, ce qui avaient suscité l'incompréhension chez beaucoup de catholiques.

Mais à Reims, malgré une présence policière, aucune contravention n'a été effectuée. Les organisatrices ont même assuré avoir reçu l'autorisation de la sous-préfecture pour ce rassemblement. 
 
Des catholiques en prière devant la cathédrale de Reims, dimanche 15 novembre.
Des catholiques en prière devant la cathédrale de Reims, dimanche 15 novembre. © Valentin Cruard / FRANCE TELEVISIONS

 

Gérald Darmanin rencontre les représentants des cultes lundi

Plusieurs rassemblements similaires ont eu lieu dans d'autres villes de France, comme à Nantes ou encore Montpellier. Le ministre de l'Intérieur a annoncé sur Twitter qu'il allait recevoir les représentants des cultes lundi 16 novembre, afin d'évoquer avec eux les conditions dans lesquelles pourraient se tenir les cérémonies dans les édifices religieux. Ce rassemblement de fidèles rémois était aussi l'occasion pour les organisatrices de montrer leur soutien "à l'archevêque de Reims (Mgr Eric De Moulins Beaufort, également président de la Conférence des Evêques, ndlr), dans sa rencontre avec le gouvernement". 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société cathédrales culture patrimoine coronavirus/covid-19 santé